Svolvaer, la tête de chèvre, l’ice bar et la gastronomie locale.

Samedi 3 Octobre 2020

Une bonne nuit de sommeil avec de beaux rêves d’aurores boréales lol.

On se lève doucement, et on prend la route pour remonter un peu plus encore les îles.

Direction, Svolvaer, la plus grosse ville des Lofoten. Une randonnée nous attend là-bas, celle de Svolværgeita (littéralement tête de chèvre).

On se gare sur le parking dédié, qui est payant bien évidement, ça faisait longtemps qu’on n’avait rien payer lol

On se prépare et on commence à grimper.

Le chemin commence avec quelques marches, passe ensuite dans des rochers, avant de revenir sur des marches.

Arrivé au tiers de la randonnée, les difficultés commencent… je suis très fatiguée et il faut commencer à grimper dans les rochers, en s’aidant des mains… et le tout avec le vide à côté ! Autant vous dire que cette fois, je n’ai pas eu l’envie d’aller au bout. La randonnée était classée moyenne, avec un bon dénivelé qui grimpe dans les rochers, mais je n’avais pas la motivation de galérer.

Du coup je m’arrête, Lio continue un peu jusqu’au premier point de vue. Mais ce n’était pas fou car petit à petit la brume faisait son apparition sur l’horizon, et le soleil était pile en face, dont en contre jour. Pas de regret pour moi lol.

Du coup on redescend et on mange sur le parking.

On décide d’aller au parking du ferry, car c’est là où nous passerons la nuit. Un des seuls parkings gratuits et autorisés pour la nuit, c’est top en ville. En plus il n’est pas très loin du centre ville.

On va se balader un peu, puis on revient se doucher. 

On passe une bonne heure à regarder ce que l’on peut faire les prochains jours, et on se décide à réserver une activité qui nous fait changer de programme. Finalement on ira aux îles Vesteralen après les Lofoten. Mais on ne vous en dit pas plus.

Bref on se prépare car ce soir c’est notre soirée ! 

Il n’y a rien de spécial, mais comme on est en ville, on a décider de se faire plaisir.

Nous avons réserver dans un ice bar et un restaurant.

Du coup en fin de journée on prend le chemin de l’ice bar.

On croise un vendeur de pull local et on décide de revenir après le bar, car il a de jolies choses.

On arrive à l’ouverture de l’ice bar. Personne à part un père et ses deux filles.

Du coup on profite complètement du lieu qui est aussi une exposition de sculpture de glace. C’est magnifique, tout est fait de glace, et il fait -6°C !

On profite une bonne heure sur place, seuls. C’est le top !!!!

On nous sert le cocktail local dans un verre de glace. Bon, Lionel a finit mon verre. C’était une sorte de vin de baie (style groseille d’ici), un peu fort pour moi, j’avais la tête qui tournait après quelques gorgées seulement mdr.

Puis on sort, et on retourne au stand du vendeur de rue.

On essaye un modèle de veste sympa et on se laisse tenter ! On s’achète la même veste pour le délire. On était super content, 100% pure laine et doublure pour le vent. Avec des petits rennes dessus, trop chou mdr.

Puis on va au restaurant. Lio a réservé dans un des meilleurs restaurants typiques de la ville. Il se situe dans une vieille cabane de pêcheurs, le style est authentique.

On s’installe et on commande. 

On prend tout les deux une entrée : une assiette teste avec des mets des Lofoten, avec des roulés de baleine fumée au fromage, de l’artic char (ombelle chevalier, sorte de saumon qui vit dans des lacs arctiques) et du fromage local.

Puis on commande un plat typique d’ici. Lio prend le stockfisch Royal (le poissons que les norvégiens font sécher sur les séchoirs en bois qu’on voit partout), composé principalement de morue, avec carotte et bacon.

Pour moi c’est une variante du stockfisch, ça s’appelle Berg’s berømte boknafisk. En gros c’est la même chose, mais présenté différemment, et la morue est un poil plus séchée.

C’était succulent !!!! On s’est régalé et c’était vraiment délicieux. 

Ça en valait la peine. Manger du poisson au Lofoten, c’était obligatoire. Et dans ce restaurant typique, avec le plat favori des norvégiens, la musique et l’ambiance, c’était parfait.

En dessert on commande un gâteau au chocolat pour deux, accompagné d’une mousse au chocolat blanc. Très bon, mais très copieux, on n’en pouvait plus MDR.

Nous sommes rentrés à pieds, on n’a pas pris le risque de prendre la voiture, vu qu’on allait à l’ice bar et au resto.

Petite marche digestive donc et retour au van pour une bonne nuit de sommeil.

One thought on “Svolvaer, la tête de chèvre, l’ice bar et la gastronomie locale.

  1. Nathalie Spieker

    J adore vos gilets locaux….et le resto donne trop envie ……j irai moi aussi un jour sur vos traces …..quel merveilleux voyage ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *