Serengeti national Park

Lundi 9 Novembre 2020

La nuit a été fraîche mais bonne.

On se lève doucement et on range les affaires.

Premier super petit déjeuner préparé avec soin par Gideon ! Trop cool !

Ensuite on prend la route sans trop traîner car on a pas mal de route à faire.

On doit passer par le parc national du Ngorongoro, et sur le chemin le paysage est totalement différent ! C’est la jungle totale et c’est vraiment très beau.

Une fois en haut de la montagne on a une vue imprenable sur le cratère. Le volcan ici c’est écroulé pour former une caldeira. Le cratère est 600 m plus bas, il mesure 22 km de diamètre et il a une superficie de 326 km2.

La vue est vraiment dingue !

On peut même apercevoir des buffles et un rhinocéros noir. Oui, il était loin mais avec les jumelles on pouvait quand même bien le voir ! C’était chouette !

Après cette vue nous reprenons la route, direction le parc Serengeti.

Après environ 2h de route, on arrive dans un village Maasaï, où nous y sommes accueillis avec des chants traditionnels et une danse. Je me suis faite alpaguer par les femmes, et hop c’est parti, je faisais partie du groupe mdr

Nous avons ensuite visiter le village et les maisons traditionnelles maasaï.

On a pu bien discuter avec le chef qui parlait bien anglais.

Nous avons pu voir les plus jeunes enfants étudier, alors qu’ils n’ont pas encore l’âge d’être envoyés à l’école dans notre culture.

Puis nous avons été orientés vers les bijoux artisanaux. Évidemment on a joué le jeu  et on a pris quelques petites babioles.

Mais là on a suivi la tradition.

C’est à dire qu’on ne parle pas du tout du prix dans un premier temps, on prend d’abord les objets qui nous intéressent, sans avoir la moindre idée de combien ça coûte. Une fois notre sélection faite, on va s’assoir au milieu du village pour parler des prix.

Le chef prend un petit bout de bois, et sur le sol en sable il note le prix qu’il veut pour chaque objet. Ensuite il nous tend le bâton, et à notre tour on écrit le prix qu’on souhaite avoir. On lui redonne le bâton, il écrit un nouveau prix, et ainsi de suite jusqu’à tomber d’accord sur le prix… voilà comment se passent les négociations chez les Maasaï.

C’était très drôle ! Bon on a payé cher, mais au final pour nous c’était plus un don au village qu’un réel achat !

On est reparti direction le parc du Serengeti !

C’est le parc le plus connu de Tanzanie, car il est immense et regroupe énormément d’animaux. Il y a aussi le phénomène de migration des gnous qui attire beaucoup de gens (touristes comme professionnels), mais novembre n’est pas le mois de la migration.

C’est également dans ce parc qu’on trouve la plus grande concentration de félins de Tanzanie.

Une fois à l’entrée du parc, on déjeune des sandwichs. On peut observer plein de petits oiseaux et plein de lézards, dont un rose et bleu qui « rappe » avec la tête MDR

Une fois le pique-nique terminé, on commence le safari dans le parc.

Assez rapidement on aperçoit notre première lionne du parc.

Elle était loin et marchait dans la savane.

On a pu observer un groupe de lions et de lionnes en train de se reposer dans l’herbe.

Sur la route on croise un immense troupeau d’éléphants.

Nous nous sommes arrêtés et certains sont venus vraiment très très proche de nous ! C’était fabuleux. Il y avait même de très jeunes éléphanteaux !!!! Un moment incroyable encore une fois.

Puis on continue la route jusqu’à une aire de pique-nique.

Là… Lucas cherche partout.

Oui on venait de lui dire un peu avant qu’un léopard se cachait par là !

Manque de bol, on a du le louper, car on n’aperçoit aucunes traces de lui.

Lucas nous dit qu’au moins une voiture a fait du hors piste pour aller juste en dessous de l’arbre dans lequel se trouvait le léopard… ça a sûrement du le faire fuire peu de temps après ! Gnnn

Tant pis !

Ici le hors piste est formellement interdit, mais il y a beaucoup de dérives, cela dépend vraiment des guides. Si le premier guide qui arrive sur place décide de faire du hors piste, la plupart des guides qui arrivent ensuite vont en faire de même. A l’inverse, si le premier guide reste sur la piste, les autres n’auront pas forcément d’autres choix que de rester sur la piste aussi. Et pour déloger des guides qui sont en hors piste, il n’y a pas d’autre possibilité que d’appeler les Rangers du parc.

On repart en direction du camp, car il commence déjà à se faire tard.

On passe devant les hippopotames qui sont dans l’eau, et on aperçoit un crocodile la bouche ouverte dans l’eau ! Et juste avant le camp, un groupe de buffles ! Impressionnant !

Une fois sur place, on s’installe.

Et là on est directement dans le bain.

Et oui, ce n’est pas comme ce qu’on imaginait… ici il n’y a pas de barrières, ni de murs, ni de gardes. On est au cœur du cœur du parc comme ça !

Lucas nous précise qu’il faut juste sortir avec une lampe et qu’il n’y aura aucuns problèmes ! Ah oui la vache ! Quand même on est au milieu de la savane et on va dormir comme ça ! Ok pourquoi pas…

Et là Lucas nous dit qu’une hyène rôde dans les parages. Heu ouais, ok… du coup je suis en flippe. Mais il nous rassure et nous dit qu’elle n’approchera pas des hommes. Bon d’accord… de toute façon on n’a pas le choix, il faut le croire sur parole.

Quelques secondes après on aperçoit la hyène qui rôdait derrière les cuisines lol

J’ai même réussi à avoir une vidéo d’elle… je ne vous explique pas à quel point j’avais le cœur qui battait fort en tombant nez à nez avec mdr

On finit de s’installer et je discute avec une française. Et là j’apprends que c’est leur groupe qui sont allés en dessous de l’arbre… et ça ne semblait pas lui poser de problème ! Pfff ça m’énerve ça ! Bref.

Nous sommes allés manger, encore un repas de folie ! Gideon est génial !

A la fin du repas, nouvelle surprise : on entend les rugissements des lions ! Ils étaient vraiment proche et le son était impressionnant.

On les aura entendu toute la soirée et une partie de la nuit. A un moment de la soirée ils étaient vraiment tout proche des toilettes, et on a réussi à enregistrer le son, vous verrez, c’est dingue !

On voulait dormir au cœur de la savane, on est servi… hyènes dans le campement, rugissement des lions, cris des hyènes… l’aventure quoi !!!!! On est trop heureux !

On file se coucher, car demain on se lève très tôt !

On entend Lucas qui joue de la guitare au coin du feu. J’ai regretté de ne pas être allée l’enregistrer, mais bon c’est comme ça.

Nous nous sommes couchés et on a sacrément bien dormi, malgré les cris des hyènes et les rugissements des lions.

Je dois quand même avouer, je n’ai pas osé sortir faire pipi de la nuit mdr


Mardi 10 Novembre 2020

Une bonne nuit, un peu fraîche encore !

Ce matin on part très tôt. Lucas nous a dit départ 6h ! Coool ! On va profiter au maximum de la journée.

Il nous informe du déroulé de la journée. Ça sera doucement, et on va loin, vers la « terre des lions ».

Il y a des lions partout là-bas, mais cet endroit est beaucoup plus reculé, il faut partir de bonne heure du campement pour pouvoir y aller sans trop se presser, peu de guides y vont, on aura donc plus de chances d’apercevoir des lions et d’être tranquille.

On commence donc notre parcours. Rapidement on voit un énorme troupeau de buffles, et quand je dis énorme, là c’est plus de 100, voir 200 buffles. Ouaouuu !!! Dingue !

Puis on avance, on fait le tour des rochers pour voir si il y a des félins.

Ça a duré un bon moment sans rien voir. Quand soudain sur le chemin, on voit deux belles lionnes allongées tranquillement.

On peut les prendre en photos pendant un moment.

Après on avance un peu, une des lionnes se lève et marche, l’autre la suit. On roule proche d’elle mais à distance raisonnable, avant de s’arrêter pour les observer.

Contre toute attente, la première lionne nous fixe et marche vers la voiture.

J’étais en train de filmer, et j’ai eu peur mdr

Puis elle vient vraiment proche de nous et se couche pour profiter de l’ombre de la voiture.

La seconde la rejoint rapidement, et on se retrouve avec les deux lionnes collées à nous ! Le truc de fou !!!!

On a profité 5 minutes avant qu’elles ne décident de reprendre leur route. On les a laissées s’éloigner tranquillement.

Un chouette instant.

On reprend la route, quand on voit une voiture arrêtée près des rochers. On avance et là on découvre un super spectacle… six lionceaux en train de manger !

C’était quelque chose !

On est resté un petit moment avant de reprendre la route.

A peine quelques minutes après Lucas nous dit « oh mais il y a des mâles juste là ! »

On cherche aussi, au bout de quelques secondes on aperçoit le lion, un beau mâle beige et marron !

Lucas connaissant parfaitement le coin, il prend les chemins qui permettent de se rapprocher, c’est alors qu’on découvre un second lion, marron et noir.

On était encore seul.

Ils étaient proche du chemin, et on a donc pu s’arrêter proche d’eux.

On s’occupe de prendre le premier en photo, car il était plus actif, on a eu de longues belles minutes totalement seuls avec les deux magnifiques lions.

Ensuite on a avancé et on a pris le second en photo, qui était encore plus beau, car il avait une crinière brune impressionnante et des yeux marron clair de folie.

La voiture qui était avec nous aux lionceaux est arrivée, et on était deux.

Les lions se sont levés et ont bougé juste un peu plus loin.

On était quand même bien placé.

Il y en a un qui s’est recouché, tandis que l’autre est allé boire.

Une troisième voiture est arrivée, nous avons donc laissé notre tour, pour qu’ils puissent en profiter, car ça faisait bien plus de 30 minutes qu’on profitait du spectacle.

On a donc roulé un peu et on s’est arrêté manger le petit déjeuner, en plein cœur de la savane !

Lucas a bien vérifié qu’il n’y avait pas de danger, et hop on est sorti de la voiture pour installer la table et les chaises. C’était vraiment trop trop chouette !

Après manger, on continue d’avancer dans les terres.

Quand on tombe sur une famille complète de lions.

Il y avait un mâle, deux femelles et leurs sept petits !!!

En arrivant les bébés ont eu peur et ont couru vers la maman.

Puis on est resté là pour les observer.

Ils ont fini par s’habituer à notre présence et sont tous descendus à la marre pour boire. Ça aussi c’était dingue !!

Non mais quelle chance !

Nous sommes restés un moment encore avec eux.

Puis nous sommes repartis en direction du camp pour le déjeuner.

Sur la route on a revu des hyènes, et aussi des lions allongés à côté d’un arbre. Sauf qu’ils étaient encerclés par 6 voitures… en hors piste.

Ici il est interdit de sortir de la piste pour se rapprocher des animaux. Soit tu as de la chance et tu aperçois les animaux d’assez près, soit tu te contentes de les observer de loin. Toujours est il qu’ils n’avaient pas le droit d’être aussi proche, car la piste était juste derrière.

Notre guide a engueulé les autres guides, qui n’en avaient rien à faire.

Et oui, c’est l’autre facette du safari. La chasse à l’animal à tout prix pour que les clients puissent voir les animaux aussi près que possible. Ça ne devrait même pas être cautionné par les clients, mais bon… on a de la chance, notre guide est très respectueux des animaux et des règles.

On a repris notre chemin.

La pluie a fait son apparition, et pas qu’un peu. Difficile de voir les animaux.

Mais on rentrait manger, donc ce n’était pas très grave.

Près du camp il y avait 4 buffles mâles solitaires, dont un qui buvait dans une flaque en plein milieu de la route. On a attendu un moment qu’il passe. C’était trop dangereux de passer proche.

Une fois au camp, un super repas nous attend. On n’en revient toujours pas de tout ce que l’on a vécu dans la matinée.

On croise des babouins dans le camp et des mangoustes, beaucoup, beaucoup de mangoustes ! Les animaux traînent à proximité des cuisines, là où les cuistos jettent les restes.

On mange et on se repose un peu.

Vers 15h on repart.

Le reste de la journée n’aura pas été aussi fructueuse que la matinée ! On a pas mal chercher sans rien trouver.

En fin de journée on retourne à l’arbre du léopard.

Et là surprise !!! Il est là !!! Hihi trop chouette !!!

On l’a vu quelques secondes avant qu’il ne bouge pour aller plus haut dans l’arbre.

On a attendu un peu, et pleins de voitures ont débarqué !

C’étaient les voitures qui avaient encerclé les lions dans la matinée, qui étaient en hors piste.

Ils ont tenté d’aller en dessous de l’arbre, mais notre guide les a menacés d’appeler directement les Rangers… du coup personne n’y est allé, mais ils ont bien fait comprendre à Lucas qu’ils n’étaient pas contents.

On a attendu un moment, mais le léopard ne semblait pas avoir envie de bouger. On l’entendait manger et casser des os… c’était impressionnant !

On est donc reparti au camp pour la nuit.

Lionel a pris une douche et moi j’ai fait une toilette de chat aux lingettes.

Oui la douche froide avec cette température, non merci pour moi MDR

Pas de feu de camp ce soir à cause de la pluie… snif.

A côté de nous il y avait un groupe de français, donc je suis allée leur parler.

Deux voyageurs tour du monde comme nous et un vacancier.

On demande à Lucas à quelle heure est le départ demain, il nous répond 8h… on veut vraiment bien profiter, donc on demande si c’est possible de partir plus tôt. Il demande à Gideon si c’est jouable de son côté… banco c’est validé ! Du coup on file au dodo, pour essayer de reprendre des forces.

Évidemment la hyène était toujours là (enfin en vrai, il y en avait deux).

Il n’y a eu que peu rugissements ce soir, en revanche les hyènes ont été actives une bonne partie de la nuit !


Mercredi 11 Novembre 2020

Encore une très bonne nuit ! J’ai même osé sortir de la tente pour faire pipi… bon je ne suis pas allée jusqu’aux toilettes, j’ai fait ça juste à côté de la tente mdrrrr

On petit déjeune, et c’est reparti. Départ à 7h cette fois ! Mais on est motivé à bloc !

Ce matin, on va près de la rivière, avant de partir dans la direction opposée à celle de la veille. On vise les plaines du fond, qui sont les zones favorites des guépards.

Donc on prend la route. Sur le chemin on croise une colonie de babouins qui marche sur la route.

Puis un hippopotame solitaire, qui marche aussi tranquillement le long du chemin.

On fait une petit halte à la piscine aux hippopotames, ils y en a vraiment beaucoup, certains sont debout, d’autres allongés, mais surtout il y en a beaucoup qui sont entassés dans l’eau.

On croise des hyènes à foison, puis on avance vers les plaines. On découvre encore un autre paysage, c’est plutôt vert, avec beaucoup d’arbres d’un côté, et les plaines de l’autre !

On voit beaucoup de gnous, de zèbres et gazelles.

On avance sur un chemin boueux, et on finit par faire demi tour car il était vraiment impraticable.

Vu qu’il n’y a aucune trace de guépard, Lucas décide de retourner dans la zone du léopard de la veille.

En arrivant sur place, il y a déjà une voiture présente.

En revanche d’après eux, le léopard n’est pas dans l’arbre.

Vu que c’est une aire de pique-nique, on en profite pour faire une pause pipi. En revenant à la voiture, Lucas nous dit que le léopard est bel et bien encore dans l’arbre ! Génial !!! Du coup on attend pendant un moment.

Attente payante, puisque qu’il a fini par descendre de son arbre, fait un petit tour au sol, nous a fait une petite frayeur (on a dû retourner rapidement vers les voitures parce qu’il a fait quelques pas dans notre direction), avant de remonter dans son arbre. En plus il s’est posé sur une branche bien visible. C’était super cool !!!

Après avoir bien profiter du spectacle, on repart de cet endroit quand on croise une autre voiture. Les chauffeurs discutent… et juste après Lucas change de direction et retourne sur la route où l’on était plus tôt dans la journée.

Et là, au loin qu’est-ce qu’on aperçoit ? Un guépard allongé !!!!! Olalaaaaaaa !!!! Quelle chance encore aujourd’hui !

On a passé environ 1h30 à regarder le guépard.

On a même pu la voir chasser (oui c’était une femelle) !! Bon elle a loupé sa proie, mais on a pu voir toute la technique de chasse des guépards, avec les explications de Lucas, c’était complètement dingue.

A un moment elle était même au bord de la piste, et nous sommes donc allé à côté d’elle. Jusqu’à présent on était les seuls à être dans le secteur.

Une fois sur le bord de la piste, une autre voiture est arrivée. Elle a du faire un appel radio, car 5 autres ont débarqué dans les minutes qui ont suivi. En enfilade d’abord puis quand le guépard a bougé, toutes les voitures l’ont suivi, en sortant de la piste pour certains, et en l’encerclant pour d’autre. Ça nous a énervé, alors on est parti. On avait déjà passé beaucoup de temps à l’admirer.

Pour le déjeuner, on retourne du côté de l’arbre du léopard, car c’est juste à côté d’une aire de pique-nique.

On mange en espérant revoir le gros minou.

Il a fini par bouger et on a pu le voir sur sa branche.

A la fin du déjeuner le temps a commencé à bien se gâter… il a commencé à pleuvoir. Donc on remonte vite dans la voiture et on se remet en route. On part sur une piste qu’on n’avait encore jamais prise. Elle devient de plus en plus boueuse à cause de la pluie… à tel point que Lucas a été contraint de faire demi-tour, de peur de s’embourber.

Il y a des avantages quand il pleut (chaleur raisonnable, pas de poussière, etc.), mais il y a aussi pas mal d’inconvénients.

Quand il pleut le sol devient une vraie patinoire à certains endroits (terre noire), et ça devient vraiment difficile de se frayer un chemin. Donc si vous avez le choix, privilégiez le mois de septembre, ou alors début octobre pour votre safari ! Vous serez tranquilles !

Du coup on est obligé de suivre que les grosses pistes, donc tout le monde est au même endroit et l’accès aux animaux devient plus compliqué.

Un appel radio indique deux guépards à un endroit. Ni une ni deux Lucas part dans la direction indiquée !

Le chemin pour y aller est compliqué, mais notre super pilote Lucas y arrive à merveille.

Heureusement qu’il a l’habitude !

Une fois sur place, il y a déjà plusieurs voitures en enfilade, mais elles respectent les règles de distance.

On s’incruste et on regarde. Ils ont avancé et nous ne sommes pas restés super longtemps.

Ça devenait compliqué avec le monde… d’autant plus que certains pataugeaient dans la gadoue et éclaboussaient partout.

La pluie continue et la buée s’installe sur les fenêtre… c’est aussi ça qui est compliqué à la petite saison des pluies.

On finit par avancer vers la rivière. On voit pleins de girafes.

Puis un appel radio nous dit qu’il y a un léopard dans une zone !

Ok alors on va filer voir.

Sauf que dans l’appel radio, la personne n’a pas précisé l’endroit exact, et vu que notre radio ne fonctionne qu’en écoute, Lucas n’a pas pu poser de question… il a bien essayé d’appeler des collègues avec son portable pour qu’ils posent la question à sa place, mais visiblement la personne qui a fait le signalement n’était plus connectée à la radio.

On a donc tourné dans la zone à la recherche du fameux léopard… on est allé jusqu’au bout la piste qui longe la rivière, mais en vain… on a dû faire demi-tour pour entamer le chemin de retour au campement.

Et enfin sur la piste parallèle… il est là !!!! Dans son arbre et bien visible !

Trop cool !

On décide d’attendre un peu voir si il bouge.

Finalement nous sommes parti car la nuit tombait !

Nous sommes trop heureux ! Deux léopards en une journée, trop chouette ! Et aussi trois guépards !

Retour au camp avec un beau marabout d’Afrique posé sur l’arbre à côté de la tente.

On discute avec les français de nos journées respectives, de leur côté ils ont eu la chance de voir une hyène chasser un bébé gazelle, et réussir à l’avoir cette fois-ci, et dans le même temps observer le léopard chasser la mère du pauvre bébé qui se fait dévorer par la hyène… vraiment énormément et chance !!

On mange et on va se coucher en se remémorant cette super journée !!!

C’était vraiment génial ! Hier journée des lions, aujourd’hui léopards et guépards ! Youhouuuu !!!

Pas de rugissements ce soir, ni durant la nuit. On en a entendu quelques-uns au réveil, mais c’est tout !


Jeudi 12 Novembre 2020

Encore une bonne nuit. Superbe levé de soleil ce matin. De magnifique couleurs.

On sort et on voit un énorme marabout d’Afrique qui se balade dans le camp. On s’habitue à ces visites matinales d’animaux sauvages !

On petit déjeune et on prend la route. Direction le cratère avec encore un petit tour dans le Serengeti pour en profiter une dernière fois !

On prend en photo le paysage car il fait grand beau ! C’est chouette.

On repasse devant l’arbre du léopard de la veille. Et surprise ! Il était actif, en train de manger. On a attendu un peu et il s’est déplacé au soleil sur la branche ! C’était trop chouette !

Puis on passe près de la rivière voir si il y a des crocodiles ! Et ouiiii !!!! On en voit un énorme sur la berge ! Trop chouette !

Puis on prend la direction de la sortie du parc, quand soudain on aperçoit plusieurs voitures au loin, ce qui signifie qu’il y a quelque chose d’intéressant.

Et en effet la chance nous sourit encore… un magnifique guépard, très proche de la piste.

On a même eu la chance de pouvoir le voir passer derrière la voiture et aller se poser sur une termitière pour guetter les proies. Trop trop trop dingue !!!!!

Cette fois-ci il faut vraiment y aller, sinon on n’aura pas le temps de se balader dans le troisième parc.

Sur la route on recroise une lionne de loin, comme pour dire au revoir au Serengeti.

Durant le check-out du parc, on recroise notre copain le lézard rose et bleu. Direction le Ngorongoro !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.