Farniente à la plage, indigestion & changement d’hôtel

Mardi 27 Octobre 2020

Pas de réveil ! On se lève vers 8h30.

On prend le petit-déjeuner tranquillement.

On va ensuite faire un tour sur la plage, et on marche jusqu’à la plage du village « connu » d’à côté.

Le paysage est sensiblement toujours le même, donc ce n’est pas très intéressant.

Il fait très chaud, et on souvent accosté par des locaux, soit habillés normalement, soit habillés en maasaï, pour de la vente en tout genre, objets, excursions…

On finit par faire demi tour pour retourner à l’hôtel. Sur le retour, il y avait une sorte de marché aux poissons, sur la plage. Plusieurs pêcheurs venaient de rentrer, donc ils étalent les poissons sur le sable, et chacun paye et récupère le poisson voulu.

Une fois arrivé à l’hôtel, le ciel était devenu vraiment très noir… 

Bien évidemment, il a commencé à pleuvoir. 

On est allé manger. La pluie s’est arrêtée, donc après mangé on s’est baigné dans la mer. Elle était super chaude comparer à la température de l’air ! 

Sauf qu’il s’est remis à beaucoup pleuvoir, donc on est rentré ! 

Il pleuvra toute l’après-midi. Ce n’était pas prévu à la météo ça… il devait y avoir une petite averse et c’est tout…

Au final on a eu 4h de pluie non stop… sympa les vacances au soleil mdrrrr

J’en ai profité pour faire une sieste, et Lio a bossé sur les photos en retard. 

Une fois réveillée, il pleut encore, donc je m’installe dehors et j’écris les journées pour gagner du temps.

La wifi n’est pas bonne ici, donc je ne sais pas si je pourrai bosser le blog… on verra bien.

Le soir on va manger des pâtes au restaurant de l’hôtel, et on retourne à la chambre.

De retour dans la chambre, j’envoie un message à Nora pour avoir des informations sur le reste du programme. Et bizarrement elle ne répond pas, alors que d’habitude elle est hyper réactive… je trouve ça étrange. Je regarde sur WhatsApp, et je me rends compte qu’elle ne l’a pas encore reçu… vraiment étrange ! On verra demain…

Il se fait tard, donc dodo pour moi, et boulot pour Lio ! 


Mercredi 28 Octobre 2020

Pas d’obligations aujourd’hui, donc on se lève doucement, et on petit-déjeune sous le soleil.

On se rend compte rapidement que la wifi ne fonctionne pas. On pose alors la question à la gérante, elle nous répond que c’est à cause des élections. Les communications sur les réseaux (WhatsApp, Messenger…) sont bloquées depuis la veille, on comprend mieux pourquoi Nora n’a pas reçu mon message. Du coup on n’a aucune idée de quand internet sera remis en route.

Il fait beau, donc on profite de la marée basse pour aller voir les parcs à algues. 

Il y a des femmes qui sont en train de les ramasser. Ici ils la cultivent beaucoup, ils en font du savon, de la crème, de la soupe… l’algue est partout. 

On aperçoit aussi un phénomène étrange dans l’eau… comme de l’eau qui jailli du sol dans une marre… c’est étrange !

Ensuite on va se baigner. L’eau commence à remonter et du coup on a de l’eau jusqu’aux fesses. 

On prend évidemment pleins de photos et on remonte aux transats.

Repas du midi au calme, burger pour moi et salade pour Lio (oui oui, vous avez bien lu, salade pour Lio mdr).

Puis après-midi farniente, entre plage, piscine et soleil ! Une belle aprèm comme je les aime !

En fin d’après-midi, on se boit un super jus de fruit maison, fruit de la passion pour Lio et mangue pour moi ! Délicieux !

On se met en face des joueurs de foot et on les regarde jouer, c’est plutôt cool !

Ils ont leur rituel, tous les jours en fin de journée, quand la marée est assez basse, ils font un match.

On file à la douche et c’est l’heure du repas du soir. Encore des pâtes pour moi, Lio, égal à lui même, continue de tester les plats.

On va se coucher pas trop tard, et oui, le soleil ça fatigue lol


Jeudi 29 Octobre 2020

Une nuit très agitée… 

En effet, vers 1h30 je me suis réveillée car je n’étais pas bien du tout, j’avais mal à l’estomac, je comprends vite que quelque chose de ce que j’ai mangé ne passe pas. 

Je reste longtemps aux toilettes, et c’est vers 4h30 que je commence à vomir. 

Et ça sera comme ça tout le reste de la nuit. 

Évidemment j’ai réveillé Lionel, qui n’a pas réussi à se rendormir car il était inquiet pour moi.

La nuit a donc été très compliquée…

Le matin, Lio va chercher un médicament auprès de la manager, pour aider à faire passer.

Évidemment ça tombe le jour où on doit changer d’hôtel ! Ça ne serait pas drôle sinon…

Du coup il prépare nos sacs et range toutes les affaires, car je suis incapable de faire le moindre mouvements…

Le check-out est à 11h théoriquement, mais en parlant de mon état à la gérante, elle a accepté qu’on garde la chambre plus longtemps, vu qu’elle n’attendait pas de nouveaux clients.

Lionel est allé régler notre note de restaurant. Il est quasiment midi, et je ne vais toujours pas mieux. Donc Lio me demande s’il essaye de voir pour rester une nuit de plus ici, je ne me sentais pas de bouger…

Donc il ressort pour discuter avec la gérante, de leur côté il n’y a aucun soucis, notre chambre est disponible pour ce soir. Le gros problème, c’est de prévenir l’autre hôtel, vu que tous les réseaux sont coupés, impossible de leur envoyer un mail…

Heureusement les appels ne sont pas bloqués, donc Lionel demande à un des serveurs s’il peut appeler l’autre hôtel, pour les prévenir de notre contretemps. Il a été adorable, il connaissait un des employés de l’autre hôtel, donc il l’appelle pour lui expliquer la situation. Il faut qu’il demande à sa manager, qui n’est pas présente, donc il nous rappèlera pour nous prévenir. Ça n’aura pas duré longtemps, quelques minutes après, le serveur dit à Lio qu’il n’y a aucun soucis, qu’on peut arriver demain. Il vient donc m’annoncer la bonne nouvelle, on n’a pas besoin de bouger aujourd’hui… me voilà sauvée ! 

Du coup je reste dans la chambre après avoir pris un autre médoc que j’avais dans ma trousse à pharmacie .

Durant la deuxième partie de la nuit, il y a eu un court laps de temps où internet fonctionnait, donc Lio avait regardé les infos concernant la France, et le couperet était tombé… c’est le reconfinement, le retour en France va être encore plus compliqué pour nous ! 

Bref tout ça dans la même nuit, ça fait beaucoup !

Vers 13h je finis par aller légèrement mieux. Je sors de la chambre et je mange du riz nature pour essayer de reprendre des forces.

Juste après manger, vu que j’étais encore pas au top, on décide d’appeler Nora pour voir si c’est possible de décaler l’excursion qui est prévue demain, au cas où je ne sois pas encore totalement rétabli, que je puisse profiter pleinement de l’excursion. Vu qu’internet n’est toujours pas revenu, on redemande au serveur si on peut utiliser son téléphone. Ils sont tous adorables, donc il accepte sans soucis, avec un grand sourire. Nora est très compréhensive, donc on décale l’excursion à mardi prochain.

On passera l’après-midi dans un transat à l’ombre, à faire la sieste, histoire de me requinquer. 

Apparement c’étaient les pâtes carbonara qui m’ont rendue malade, car une autre dame de l’hôtel a elle aussi était malade pendant la nuit. 

Bon les pâtes finalement, ça peut faire des dégâts mdr 

La journée passe et on ne fait absolument rien. Lio se baigne un peu, mais moi je n’ose pas vu que je ne suis pas encore complètement rétablie.

Je finis donc par retourner à la chambre, avant d’aller manger un peu le soir. 

Internet est revenu, peu de temps après avoir entendu des cris de joie venant du village d’à côté ! Les résultats sont tombés, donc tout commence à redevenir normal.

Une journée pas très commode quand même… lol 


Vendredi 30 Octobre 2020

Aujourd’hui on change d’hôtel. 

Snif, je suis un peu triste de partir d’ici, car c’était vraiment un chouette endroit ! Mais bon c’était plus cher que notre budget, donc il fallait partir.

La nuit a été bonne, j’ai bien dormi et pas de mal de ventre, ni de vomissements à signaler !!!! 

Du coup le matin on petit dejeune (tranquille pour moi) et on libère notre chambre.

Le taxi arrive, une des personnes de l’hôtel nous avait dit qu’on devrait en avoir pour 10 000 TZS (soit 3,70€) pour le trajet. Le chauffeur nous annonce 20 000 TZS, on lui fait donc la remarque, on lui montre précisément où on veut aller, et il accepte de nous faire le trajet à 10 000 TZS.

Maintenant qu’on s’est entendu sur le prix, direction le nouvel hôtel, qui est à 10 minutes. Je l’avais trouvé sur booking.com, il est moins bien que le premier, mais il correspond plus à notre budget.

On nous accueille très chaleureusement, et on nous installe. Bungalow avec vu sur la piscine et la mer, c’est cool. 

La chambre est assez grande, tout à l’air correct.

Bon, la mer n’est vraiment pas aussi belle que dans l’autre hôtel, on est juste en face d’un terrain rocheux, donc l’eau turquoise, on oublie… dommage !

On s’installe et on va manger.

Puis après le repas on veut aller piquer une tête… sauf que la pluie nous surprend, donc on attend que ça passe !

C’est là qu’on se rend compte qu’en fait dans la chambre, il n’y a pas de vitres au niveau des fenêtres, il y a juste du grillage est des barreaux ! Du coup l’eau rentre dans la chambre. Puis on se rend compte aussi qu’avec le vent, les rideaux ne tiennent pas, donc tout le monde peut voir à l’intérieur de notre chambre à chaque bourrasque de vent… bref l’intimité sera nulle ! 

C’est un peu la douche froide en fait…

La pluie passe et on va chiller au bord de la piscine. 

On se baigne un peu, puis en fin d’après-midi on va prendre notre douche (oui car la lumière dans la douche est plus qu’insuffisante, donc on profite d’avoir encore la lumière du jour pour se laver).

On finit par aller se poser dans des sortes de gros lits balançoires, au bord de la plage, ça c’était cool. Lionel s’est éclaté à regarder la vie des crabes !!!! Faut dire qu’il y en avait beaucoup ! 

On remonte au restaurant et on dîne. 

On est un peu tracasser par la situation en France, et on se pose beaucoup de questions sur le retour (où va-t-on loger, comment ça va se passer, tous nos projets tombent à l’eau).

Mais bon, on finit par se reconcentrer sur notre beau voyage !!!!

La nourriture dans cet hôtel est plus cher, mais elle est vraiment très bonne ! Surtout leur spécialités locales (oui car le burger du soir était inmangeable mdr).

On retourne à la chambre, et on constate le manque d’intimité. Avec la lumière à l’intérieur, on peut distinguer nos ombres sur les rideaux…

On essaye de trouver des subterfuges pour que les rideaux ne volent pas. 

On met les tables de nuit, les sac à dos, puis les chaussures, enfin tout ce qu’on peut. 

On va vérifier dehors pour ajuster. On doit coincer les rideaux dans la porte et éteindre les lumières si on veut que personne ne voit rien dans la chambre. Ce n’est pas pratique, et ce n’est vraiment pas terrible… mais bon, il faudra faire avec. 

On se couche et on espère passer une bonne nuit !!


Samedi 31 Octobre 2020

La nuit fut rude… sans fenêtre on entend tout, les bruits et les animaux ! Donc quand les corbeaux décident de faire la fête, on le sait lol.

Bon c’était quand même globalement très calme.

Mais d’un coup dans la nuit, plus de vent et une chaleur atroce. 

Donc on met le ventilo en route, qui fait un bruit de générateur ! Super ! Mdr

Tu rajoutes a ça un matelas hyper dur, et bien ça donne une nuit pas terrible.

Lio est réveillé de bonne heure à cause de la chaleur, moi j’essaye de faire une grâce matinée ! 

Il va donc petit déjeuner sans moi.

Je le rejoins vers 10h30.

On passe la journée entière à glander.

Depuis la veille j’ai des boutons de fièvre qui sont sortis à cause de la fatigue et du soleil, donc ce n’est pas la grande joie.

On se rafraîchit à la piscine, on glandouille dans les transats, et on retourne se reposer dans les grands lits suspendus qui sont sur la plage.

On décide d’aller marcher sur la plage en fin d’après-midi, mais pas de bol, c’est marée haute… du coup on ne peut pas aller bien loin, car au bout d’un moment il n’y a déjà plus de plage. Du coup demi-tour, retour à la case départ.

Douche, puis moment geek au restaurant pour moi, pendant que Lio corrige les articles, le tout avec un petit verre à boire. 

Une vraie journée farniente encore ! 

On dîne, on essaye encore des plats locaux, et c’est toujours super bon !

Et on rentre se coucher !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.