Passage de la frontière Laos – Cambodge à Veun Kham, la corruption…..

Alors cette frontière est complexe.

C’est la plus corrompue d’Asie et donc vous devez payer des bakchichs, le principal c’est de le savoir.

Alors oui, si vous avez du temps à passer au poste frontière avec des gens bornés devant vous, et que ça vous amuse de perdre pas mal de temps, vous pourrez entamer la négociation sans être certain d’arriver à ne rien payer. Ou sinon vous partez du principe que vous savez que c’est plus cher qu’un simple visa, et vous payez. Après savoir combien… ça dépend des jours et surtout du douanier.

Le jour de notre passage, le montant était de 7$ par personne, en plus des 30$ officiels du visa.

L’avantage c’est qu’on a passé la frontière rapidement et sans encombres.

Nous sommes partis de Don Khone, aux 4000 îles, pour aller à Siem Reap.

Nous avons réservé le transport dans le café Chez Fred et Léa. C’est plus cher qu’ailleurs mais on sait pourquoi, ils travaillent avec AVT (une compagnie de transfert cambodgienne qui est sure et où vous n’avez pas de mauvaises surprises).

Vous pouvez également faire le trajet par vous même, c’est le même tarif, donc il n’y a pas énormément d’intérêt à s’embêter à tout faire par soi même.

Il faut compter 15 000 LAK pour le bateau, 5$ pour aller jusqu’à la frontière avec Green Paradise Travel, et 20$ de la frontière à Siem Reap avec AVT (il faut réserver ce trajet directement sur leur site internet au préalable), soit un total d’environ 27$, alors qu’en passant par Chez Fred et Léa, ça nous est revenu à 245 000 LAK par personne, soit environ 28$.

Vue la différence de tarif, on a opté pour la simplicité. Vous pouvez trouvez moins cher sans passer par AVT, le trajet de la frontière à Siem Reap se fait en bus, mais en général c’est plus long et plus fastidieux… libre à vous de choisir.


Mardi 28 Janvier 2020

Départ à 7h30 de notre Guest House, on devait aller directement au café Chez Fred et Léa car le pickup se faisait là-bas.

Mais comme expliqué dans l’article précédent, on a été amené par le responsable de la guest qui ne voulait pas que l’on marche.

On arrive en avance et on patiente.

Vers 8h10, le conducteur du bateau passe nous prendre à vélo ! Lol donc on marche, il y a à peine 200 mètres à faire mais c’était drôle.

On grimpe dans la petite embarcation et c’est parti pour 30 minutes de bateau jusqu’à Nakasong.

Une fois sur place, on marche jusque l’agence Green Paradise Travel, et on attend le transport.

On a attendu environ 30 minutes, qu’un tuctuc bus nous récupère avec les autres voyageurs, pour 30 minutes de route jusqu’à la frontière, après Veun Kham.

Le tuctuc nous laisse sans trop rien dire juste avant la douane laotienne. On suppose que l’on doit donc aller à pied jusqu’au bureau que l’on aperçoit.

On arrive tous ensemble, et là on nous fait payer à chacun 2$ pour le tampon de sortie du Laos, normalement gratuit évidemment. C’est ça ou tu n’as pas de tampon (oui, encore une fois tu peux rester planter là à laisser les touristes passer, et le douanier n’en aura rien à faire de toi avant au moins deux heures).

On avait lu sur des blogs qu’en général c’était 1$, mais là après le nouvel an chinois c’est la fête, alors tu comprends l’encre est plus chère… bah oui elle a séché pendant trois jours mdr. Bref on paye.

Puis là, on vous fait croire que si on s’occupe du visa pour vous c’est juste 35$ et vous êtes tranquilles, il suffit de donner son passeport à la personne qui se trouve en face du bureau qui fait le tampon de sortie. On avait lu que c’était des arnaques, car il faut payer les services de la personne, ce qui revient plus cher que si tu te débrouilles comme un grand. On a opté pour la second option, et nous avons donc refusé de laisser nos passeports.

On nous a quand même donné une fiche d’immigration à remplir, comme à chaque passage de frontière, que ce soit terrestre ou aérienne. ATTENTION il ne faut pas se faire aider par la personne sur sa chaise pour la remplir, sinon ce gentil monsieur vous demandera un petit quelque chose pour son aide. Et vous pouvez directement en remplir deux, ça vous permettra de gagner du temps par la suite.

Cette carte remplie, direction le Cambodge, à pied ! Il n’y a que quelques centaines de mètres à parcourir… mais sous la chaleur et avec toutes les affaires, ce n’est pas simple.

On arrive enfin au Cambodge. Bon ce n’est pas fini hun !

Vous avez transpiré, mais ça va continuer.

Il faut aller au bureau des visas. Si comme nous vous n’avez pris qu’un seul formulaire d’immigration, on vous indiquera gentillement qu’il faut en remplir un deuxième, et on vous invitera à vous installer à un bureau pour le compléter… prenez un nouveau formulaire et SURTOUT, ne vous installez PAS au bureau, car une personne bien attentionnée essayera une nouvelle fois de vous aider à le remplir… et vous connaissez le refrain, qui dit aide dit petit billet !

On passe au niveau des premiers guichets, on fait la queue, on donne le passeport avec les formulaires et la photo, et là surprise… le visa n’est pas à 30$, son prix légal (et ce que vous payez quand vous arrivez par avion), non, c’est… 35$ !!! Rien que ça, et à ce prix là on a le visa mais on n’a pas encore le tampon… 

Bon il y avait des touristes qui ne voulaient pas payer, ils attendaient et ils ont fini par payer après avoir bien attendu.

Nous on a casqué… ça fait chier mais c’est comme ça, on le savait.

Une fois le visa collé dans nos passeports, on se dirige vers les seconds guichets… pour avoir le tampon qui valide l’entrée… on a peur de devoir payer à nouveau.

On fait la queue, on donne notre passeport, le formulaire, ils vérifient les empruntes et prennent une photo… et on nous demande de passer au guichet juste à côté… ils ne peuvent pas faire simple, incroyable ?

On récupère les passeports sans rien payer d’autre… ça nous étonne, mais tant mieux ! On regarde nos visas et tampons, le gars a quand même accroché le formulaire sur le visa du Laos dans mon passeport… fort le type, à 5$ supplémentaire par visa…

Bon on a mit 45 minutes et on s’est délesté de 7$ de bakchichs.

On continue vers les cabanes au bout de la route, pour récupérer notre transport AVT (minivan jusque Stoeng Treng, pour un changement direction Siem Reap).

On devait attendre 1h30 le départ du minivan, mais au final on aura attendu 2h30 avant de partir… la cause, des personnes qui ont mis un temps fou à passer la frontière…

On s’est retrouvé à partir à 13h, dans un minibus bondés avec des gens placés là au dernier moment. Bon c’est comme ça en Asie.

1h après, on arrive à la ville transite, et à peine le temps d’aller aux toilettes que le second minivan part. 

Normalement on avait 1h30 de pause pour manger, mais avec le retard, bah, on n’a eu que 15 minutes… au moins on n’aura pas de retard à l’arrivée.

Après 4h de route turbulentes avec un chauffeur fou dingue lol on est arrivé à bon port. Sur place on est accueilli par un responsable qui nous dispatche dans des tuctuc pour aller à nos hôtels respectifs (ce transfert est compris dans le prix du billet). 

Au final l’efficacité de cette entreprise est très bonne, aucuns soucis à vous faire, il n’y a pas de moment de flottement où on vous lache je ne sais où sans informations comme ce qu’on avait pu lire.

En résumé

245 000 LAK par personne pour le trajet Don Khone-Siem Reap, du café Chez Fred et Léa à votre hôtel à Siem Reap, en réservant avec Chez Fred et Léa. Aucun stress, tout est bien huilé et sans surprises.

37$ le « Visa »

1 bateau, 1 bus tuctuc, 1 mini bus, 1 mini van, 1 tuctuc, 8h15 porte à porte.

Et vous voilà au Cambodge prêt à visiter Angkor.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *