Koh Rong Sanloem, le paradis

Dimanche 2 février 2020

On arrive à Sihanoukville vers 6h20 du matin. Encore de l’avance lol.

On débarque devant l’agence de bus et de bateau. On n’avait pas voulu prendre les tickets combinés pour se laisser la possibilité de prendre le bateau le plus tôt possible si jamais on avait du retard avec le bus.

Au final on a prit le billet avec la compagnie Buva Sea. Malgré les mauvais commentaires, c’était celui qui partait le plus tôt. 

Un tuctuc de la compagnie nous amène directement au port. Enfin directement… il faut dire que la ville est un énorme chantier à ciel ouvert, c’est très choquant !! C’est un vrai enfer. Aucunes routes goudronnées, des gratte-ciel en construction partout, des travaux à en perdre la tête.

Du coup le tuctuc nous dépose en haut de la rue, il ne peut pas aller plus loin car la route est fermée.

On descend donc la route avec nos sacs en évitant les trous et autres obstacles.

Une fois sur le quai, on nous dit de patienter. On se pose pour attendre et plus il y a de monde  et plus les gens font n’importe quoi. Ils ne patientent pas dans la zone d’attente et double tout le monde, ce qui fait qu’au moment d’embarquer, c’est le bazar vu qu’il y a plusieurs bateaux. Bon, après les gens de la compagnie ne sont pas des pros de la communication, ils disent toujours d’attendre, et après ils disent très faiblement où est le bon bateau.

Notre bateau était à l’opposé de là où on attendait, il a donc fallu remonter tout le quai à contre-sens au milieu des gens qui faisaient n’importe quoi.

On grimpe et on s’installe. Il n’y avait pas grand monde dans notre bateau, la plupart des gens vont sur l’île principale de Koh Rong.

On met environs 25 minutes à faire la traversée contre 45 annoncées, tant mieux, les conditions étaient bonnes, donc c’est bien passé.

Nous voilà enfin arrivés au paradis !!!! Bienvenu à Koh Rong Sanloem !!!!! 

Nous avons choisi de loger à la Saracen Bay, la plus jolie plage de l’île, à la Guest House Vayo Koh Rong Sanloem.

On arrive pour se poser un peu, et nous sommes accueilli par Ève, la gérante qui est adorable. Elle nous explique tout et nous prévient que la chambre sera disponible d’ici une petit heure. 

Parfait, on se pose boire un verre et bosser un peu avec vue sur la mer.

A 10h30 notre chambre est prête et on s’installe. Elle n’est pas très grande, mais le confort y est. On check le lit, car dans des commentaires d’il y a un an, une personne parlait de punaises de lits, ma phobie… on inspecte et rien ouuuuf !!! On va être bien ici.

On se met direct en maillot et hop on file manger pour être tranquille, et surtout parce qu’on avait super faim (rien dans le ventre depuis la veille midi).

Je prends des spaghettis bolognaises et Lionel un burito bœuf.

C’était succulent et pas cher du tout. En plus en temps que personne de l’hôtel, on a 15% de rabais sur toutes nos conso… génial !

Une fois le ventre remplit, on va direct se baigner. L’eau est limpide, turquoise, et il n’y a pas de vagues, le rêve !!!!!!

On apprécie trop ce moment qu’on attendait depuis longtemps (surtout moi MDR).

On se pose sur la plage de sable fin et blanc, et paf je m’endors direct, Lionel aussi pendant quelques minutes, puis il part chercher son appareil pour prendre les petits crabes en photos.

Moi je dors comme une grosse nouille sur le sable 😂

Une bonne heure après, je me réveille et on retourne un peu à l’eau. Puis on va voir  pour les plongées. On fait deux centres, les prix sont les mêmes mais pas les spots.

On ne réserve rien et on réfléchit pour savoir si c’est une bonne idée. Sur le retour, on s’arrête dans un bar face à la mer pour prendre un verre, l’Octopussy Bar. Il est très agréable et le personnel est adorable !

On rentre se laver, avant de se mettre à bosser toute la soirée. 

Nous avons mangé au resto de l’hôtel encore, burger pour moi (succulent) et Wrap poulet mangue pour Lio (qui n’a pas aimé le mélange des saveurs).

Nous ne sommes pas sortis et nous avons finit de travailler avant de nous coucher.


Lundi 03 Février 2020

Pas de réveil !!!!!! Je peux enfin dormir comme je veux !!!!!! Trop heureuse d’être là ! Après une bonne nuit de sommeil, on se réveille vers 9h30 !

On traine un peu, on petit déjeune les gâteaux achetés quelques jours avant, puis on part sur une autre plage de l’île, la Lazy Beach.

Il faut traverser l’île pendant une petit demie heure, pour arriver à cette jolie plage de sable doré et d’eau turquoise.

Il n’y a pas grand monde, l’endroit est magnifique. 

On profite toute la matinée, Lionel est allé explorer le spot de snorkling, sans trop de succès, et on a alterné entre baignade et cafards crevés sur les serviettes.

Vers 13h nous sommes allés manger au restaurant de la plage (le seul), ce n’était pas bon et très cher. Deux curry coco qui n’en avaient pas le goût… et qui étaient vraiment très gras…

Dommage… on ne changera plus de restaurant dorénavant, on reste sur ce qui est bon.

On retourne ensuite sur la plage profiter toute l’aprèm.

Vers 15h30 retour à notre plage, on va acheter les billets de bateau retour, on s’arrête à notre bar boire un verre, puis Lio rentre travailler.

Vu qu’on avait décidé de ne pas faire de plongée pendant nos vacances, car nous avons besoin de nous reposer, on voudrait plonger une fois de retour sur le continent. On avait repéré un autre centre de plongée, plus loin sur notre plage, donc je suis allée faire un tour pour leur demander s’ils connaissaient un bon centre sur le continent… en fait il m’explique qu’il n’y a plus de centre sur le continent, ils ont tous bougé dans les îles à cause des travaux à Sihanoukville… donc on plongera pas au Cambodge, il faudra attendre le Vietnam !

Le soir repas à l’hôtel, re spaghetti pour moi et Nacho bœuf pour Lionel, une nouvelle fois délicieux.

Retour à la chambre pour faire un bon dodo.


Mardi 04 Février 2020

Pas de réveil, mais debout plus tôt que la veille, vers 9h. On se lève doucement, puis on va à la plage, celle qui et juste devant l’hôtel… il ne faudrait pas trop forcer pendant les vacances quand même ! Le sable est blanc, c’est le paradis. On fait des photos, et on se baigne.

On va manger le midi à notre hôtel, deux burgers délicieux !!

Retour à la plage, cette fois on va plus loin et on profite toute l’aprèm.

En fin d’après-midi on va re-confirmer notre bateau du lendemain, puis on s’arrête à notre bar boire un verre, puis deux. On profite de ce moment agréable.

On fait quelques magasins pour trouver de la crème solaire car on n’en a presque plus.

on a bu un dernier verre au bar qu’on a adoré (pour information on a voulu changer et Lionel a commandé au même bar n’ayant pas remarqué qu’on était assis dans un autre mdrrr du coup on y est retourné)

On a pas mal traîné.

On revient à l’hôtel se doucher et on ressort dîner. Je tente le cordon bleu purée (très bon) et Lio les spaghettis ! 

Parfait comme toujours.

Ils sont souriants, serviables et ce n’est pas cher… qui dit mieux ??? ^^

Ce restaurant est réputé pour son magnifique barbecue mais nous n’avons pas succombé car rien ne nous donnait vraiment envie d’autre que sur la carte.

On va ensuite faire un tour sur la plage, profiter du dernier soir ici, on s’arrête devant une demande en mariage, puis devant deux gars qui faisaient un petit show avec du feu, c’était joli à voir. Lio s’est amusé niveau photos.

On rentre nostalgique en se disant qu’on n’a pas trop envie de partir… mais c’est pour de nouvelles aventures.

On se couche assez tôt après avoir refait les sacs, car demain le réveil sonne de très bonne heure.


Mercredi 05 Fevrier 2020

Debout 5h30… on repose les clefs et on va au port.

On assiste à un magnifique lever de soleil avec de superbes couleurs dans le ciel. Accompagnés  depuis l’hôtel par les 4 chiens de la plage.

Le bateau a 30 minutes de retard, mais nous ne sommes pas pressés et avons prit large.

Ce qui n’était pas le cas d’une néerlandaise avec qui on a parlé, qui était stressée car elle avait peur de louper son bus.

On grimpe à bord du bateau qui est presque complet… la mer est beaucoup plus agitée qu’à l’aller. Ça secoue pas mal, au point que des filles à bord du bateau poussaient des cris à chaque fois que le bateau sautait une vague… en plus le capitaine du bateau n’aidait pas car il allait beaucoup trop vite… on s’arrête chercher quelqu’un à un autre endroit de l’île, qui doit rester debout car il n’y a plus de place à bord.

Le retour est plus compliqué, mais la mer s’est calmé au milieu de la traversée, heureusement. J’aime de moins en moins le bateau…

On arrive vers 8h au port de Sihanoukville.

On doit aller jusqu’à une autre plage pour récupérer un bateau qui nous amènera sur une île déserte.

Donc on débarque et on nous saute dessus pour le tuctuc. On avance, et je me rends compte que j’ai cassé mes lunettes de soleil pendant la traversée. Du coup on recherche des lunettes, mais c’est horriblement cher. Sur la remontée de la rue on trouve un tuctuc à un prix abordable. On va retirer des sous, puis on trouve enfin des lunettes pas cher. Et c’est parti ! Direction le deuxième embarcadère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *