Jostedalsbreen Nasjonalpark : Marche sur le glacier bleu, Nigardsbreen.

Mardi 15 Septembre 2020

On se réveille vers 8h30.

On prend le petit déjeuner puis on fait les niveaux avant de partir.

Je suis excitée comme une puce de recommencer encore la marche sur glacier !!!! Hâte de voir comment ça sera.

Vers 11h30 on arrive au point de rendez-vous, au niveau du parking du glacier Nigardsbreen.

Ils ont oublié de nous dire que ce parking était payant, 80 NOK (environ 8€).

On se prépare et on sort.

Le guide est là, il est… chelou.

Un peu âgé, mais surtout il pue l’alcool…

Il nous dit bonjour, puis il nous règle chacun notre tour nos crampons, en mode assisté complet… il nous donne également un piolet.

Il est un peu bavard, mais assez spécial. Il n’est pas méchant, mais étrange lol

C’est un allemand qui bosse en suisse ! Il s’appelle Arno !

Nous sommes que 4, nous et deux espagnols.

On prend le petit bateau direction le glacier.

Nous avons étés obligés de prendre le « petit » tour car il n’y avait apparement plus de guide pour les autres. Enfin petit tour, ça va, c’est quand même 4h30 en tout !

Une fois le lac traversé, il faut encore marcher presque 1h pour atteindre le pied du glacier. Et oui il a beaucoup reculé, donc il faut grimper pour y arriver.

Il commence à pleuvoir un peu et les rochers glissent mais on arrive quand même à monter. 

Il faut aussi passer un pont suspendu, que je passe sans problème ! Suis-je guérie ?? Mdrrr

Une fois en haut, le guide fouille dans son sac, et nous sort un petit « j’ai pas été malin ce matin… », en fait il a juste oublié de mettre ses crampons dans le sac ! Petit détail ! Mdr

Ensuite il nous fait la démonstration de comment mettre ses crampons, en expliquant bien que les sangles doivent être sur l’extérieur des crampons, ça permet de déterminer le gauche du droit. Problème, j’ai deux crampons avec la sangle à gauche… donc on prévient Arno, qui prend le premier crampon, et dit « ça c’est le gauche ! », puis il prend le deuxième, commence à vouloir dire « ça c’est le… », et il bugge, car il se rend bien compte que ce sont deux crampons gauche. Donc il finit par dire, « ce n’est pas très important de quel côté est la sangle ». Une fois les crampons chaussés, on s’encorde, et c’est parti !!!

Il y a des classes d’enfants (sympa la sortie scolaire lol), mais par chance, on a fait le tour dans l’autre sens, et donc on ne les a presque pas vus ! 

C’est parti, il ne pleut presque plus, et hop on est dessus ! En effet ce n’est pas comme dimanche, là je me rend bien compte que je suis sur un glacier ! Le Nigardsbreen est bien plus bas que le glacier de dimanche, donc il n’y a pas du tout de neige dessus.

On passe à côté de trous d’un bleu époustouflant, puis de petites crevasses remplies d’eau, on grimpe pas mal ! Ce glacier est plus raide que l’autre, c’est étonnant de voire les différences ! Dimanche, il était plus plat, mais les crevasses bien plus profondes !

On passe par des endroits étroits, mais je ne bronche pas trop, enfin j’essaye de ne pas trop calculer lol.

Je prend évidemment pleins de photos, car Lionel ne peut pas sortir son appareil car il y a une légère pluie.

En haut on croise les enfants qui sont en sens inverse, ils sont plutôt rapides… contrairement à nous, on s’arrête très souvent prendre des photos lol.

Puis on arrive à un petit endroit où il y a une cascade dans le glacier ! Impressionnant ! Petite, mais c’était étonnant de voir ça là !

Vient le moment de manger (il est 14h30 on a la dalle mdr).

Le guide nous dit qu’il ne faut pas traîner, car on va vite avoir froid sinon… ok super mdr.

On a peine mangé qu’on devait déjà repartir.

Sur le retour le guide voulait expédier le truc. Chaque pose photo le saoulait…

Mais bon, on a quand même profité de la vue sublime !!!! En plus on n’est pas passé par le même chemin, ce qui m’a valu une petite frayeur… et oui, il a fallu passé par un chemin très étroit avec des crevasses des deux côtés…

Une fois de retour au pied du glacier, on s’est octroyé une pause photo, devant un grand mur de glace ! 

Arno est allé ranger le matériel, à attendu un peu, puis il a commencé à partir. On avait fini les photos, donc on a commencé à le suivre, mais les espagnols prenaient encore des photos… j’ai du lui dire qu’il fallait peut être les attendre. J’ai fini par aller les chercher car il s’impatientait de plus en plus.

Il n’était plus très commode, je crois qu’il voulait vraiment en finir mdr.

Donc on est redescendu jusqu’au bateau, les rochers ne glissaient finalement pas tant que ça.

On fait la traversée dans l’autre sens, puis on se dit au revoir !

Ce n’était pas la même ambiance que dimanche tout de même… l’autre guide était beaucoup plus sympa !

On rentre dans le van, et on se dépêche d’aller au centre Breheimester, car normalement la visite de l’exposition était comprise dans nos billets. Mais malheureusement il fermait à 16h, pas de chance…

Dans le van, on se rend compte qu’on est envahit de mouches ! Au moins 20… on les a tuées ou faites sortir, mais il y en avait encore et encore… on ne sait pas d’où elles sortent, car le matin il n’y en avait pas une seule ?

On passe un bon moment à les chasser puis on décide de retourner au camping pour demander si on peut payer pour prendre une douche.

La propriétaire accepte et nous les offre très gentiment ! Du coup une bonne grosse douche chaude et hop on repart en direction de notre spot pour la nuit.

Comme d’habitude, je l’avais repéré sur mon appli et une fois arrivé… bah du brouillard, donc on ne se rendait pas trop compte de la vue. 

On s’installe, et on mange.

Un épisode de Vikings, et au lit !!!!!! Demain les aventures continue ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *