Hoi An, une atmosphère hors du temps et des rencontres marquantes.

Mardi 18 Février 2020 – Arrivée Hoi An

On arrive à Hoi An vers 16h, et on est trempé !

Notre homestay est facile à trouver et on est très bien accueilli !

On a le droit à du thé ou de l’eau, des explications sur les choses à voir, et on récupère notre chambre.

Une très grande chambre pour trois qu’on paye 10$ la nuit… improbable !

On pose nos affaires puis je fais une sieste, j’avais une migraine affreuse.

Lionel lui glandouille sur son portable et regarde une série.

Je me réveille une bonne heure après, et on décide d’aller manger. 

On trouve un restaurant sympa sur Trip et on prend les vélos ! Au final en vélo on est à côté du centre, c’est très rapide. Et ils sont gratuit.

On met à peine 10 minutes.

On s’installe et on trouve que les prix sont chers.

Tant pis, on se fait plaisir et on prend le menu dégustation des spécialités d’Hoi An !

Ravioli (banh vac/white rose) et nems en entrée, cao lau en plat, glace coco avec coulis d’ananas en dessert ! Très cher mais un délice !!!

On recommande ce restaurant qui s’appelle Streets, en plus le personnel est constitué de jeunes défavorisés, qui sont formés à l’hôtellerie.

On rentre ensuite se coucher. 


Mercredi 19 Février 2020 -Visite de la vieille ville

Le réveil sonne vers 8h, le temps de grignoter et on part à la découverte de la ville ! Contrairement à ce qui était annoncé, il ne pleut pas !

On prend les vélos et on va à la vieille ville. 

On arrive direct au pont japonais pour éviter la foule. Personne, un bonheur !

On laisse les vélos et on marche. 

On fait le tour de la ville en découvrant cette atmosphère agréable et vraiment zen.

Les maisons sont jaunes, il y a des lanternes partout, et petit à petit le soleil apparaît ! Quel bonheur ! 

On visite des temples chinois, une vieille maison japonaise, on flâne dans les rues, on se fait rêver à regarder les échoppes ! 

Hoi An c’est la ville du shopping ! Les boutiques de sur mesure sont partout, et tout fait envie !

On profite énormément de cette ville.

On tombe par hasard sur une galerie photo, celle de Rehane, un normand expatrié ! On adore le travail et on apprend que c’est le quatrième meilleur photographe de portait du monde ! On comprend pourquoi vu son travail !

On résiste à l’achat lol et on s’en va.

Le midi j’avais repéré un restaurant pas cher, alors on y va mais c’est fermé ! 

Tant pis, on mange en face, chez Mrs Loan ! Et figurez vous que ce n’était pas cher et succulent ! En plus elle était adorable !

Pendant le repas, on se fait accoster par un monsieur qui parle français ! Il discute avec nous et nous pose des questions. 

Il nous dit que son surnom c’est Papy Bouddha !

Ok, on mange de notre côté. 

White rose, Cao Lau, et nouveauté : Banh Xeo ! Une autre spécialité, une sorte de pancake frit avec de la salade, des crevettes et le tout enroulé dans une feuille de riz !! Un délice ! 

On a même eu une banane en dessert ! 

A la fin du repas, Papy revient nous voir et discute à nouveau. On apprend que Papy est en fait le père de Rehane, le photographe ! Le monde est petit ! 

On discute pas mal et il nous dit qu’il propose souvent un tour en scooter aux français pour leur montrer le coin.

Du coup nous ça nous tente ! On demande s’il est disponible cet après-midi, ce n’est pas le meilleur moment d’après lui. C’est mieux le matin ! Donc on se dit qu’on va décaler le planning et rester une nuit de plus finalement ! Du coup c’est ok pour le lendemain matin !!!

Dans la conversation, Papy nous conseille d’aller voir le musée de son fils ! On ne savait pas qu’il y avait carrément un musée ! Donc carrément on va y aller !

On lui dit au revoir, toujours stupéfait de cette rencontre improbable !

On continue notre visite, à travers les ruelles, et on s’arrête au musée des ethnies vietnamiennes ! Rehane a traversé tout le pays à la recherche de toutes les différentes ethnies du Vietnam ! Et il propose un musée à l’effigie des femmes dans les différentes ethnies. Il raconte ses aventures, qui sont fantastiques, et on peut admirer les portaits qu’il a fait des femmes ainsi que les costumes qu’il a reçu en cadeau ! Une visite de plus de deux heures, hyper enrichissante et fascinante ! On a tellement adoré !

Cet homme est fou mais ses récits sont spectaculaires !

On sort de là pleins d’étoiles dans les yeux, en se disant ça c’est le vrai voyage ! 

On continue de marcher c’est vraiment beau ici !

On s’arrête au bord de l’eau boire un verre avec le coucher du soleil. 

On découvre alors une autre facette de la ville. 

Jusque là il n’y avait pas beaucoup de monde, mais c’est d’un coup l’effervescence ! 

Un joli couché de sole se présente.

Du monde partout, des locaux vendant des loupiotes à mettre sur la rivière (bonjour l’écologie hun…), et de la musique dans les bars. 

On profite et on décide d’aller dîner dans un restaurant bien noté ! Bon on se méfie, car ici c’est bien plus cher qu’ailleurs ! 

On y va et en effet c’était cher. On regarde les restaurants autour et pareil ! 

Du coup on y va quand même, mais on se restreint sur les plats. 

Ce sera deux white rose pour nous, et c’est tout !

En revanche ce restaurant était très joli, et agréable ! 

Surtout c’était délicieux ! Les meilleurs qu’on ait mangé ! 

Ça valait le prix !

Une fois terminé, nous sortons voir la ville de nuit. On profite et on rentre se coucher ! 

Nous avons dû attendre pour récupérer nos vélos qui étaient bloqués par un spectacle. Et oui on les avait garés au mauvais endroit mdr.

Cette journée nous a lessivé !!! Mais c’était génial !


Jeudi 20 Février 2020 – Journée scooter et rencontre.

Nous avons rendez vous à 8h45 avec Papy Bouddha. Du coup on se lève et on part en scooter direction le Mia Café. 

Papy nous attendais, on se pose avec lui le temps qu’il finisse son café et c’est parti ! 

On le suit en scooter, direction le premier arrêt, un temple pas touristique. 

En arrivant sur place il y a plusieurs vélos garés devant, ce qui a vraiment étonné  Papy, car normalement personne ne vient jamais à ce temple. 

On croise dedans un petit groupe avec un guide. Il nous dit que sûrement le guide avait vu qu’il visitait ce temple avec des touristes, et du coup il amène les siens ici aussi. Il est un peu agacé que son endroit secret soit partagé… on peut comprendre. 

Au final le groupe n’est pas resté longtemps. Nous nous sommes ensuite retrouvés tous seuls ! 

Ce temple est sublime ! Il est très coloré, au fond se trouve un très joli jardin avec plusieurs bonsaïs et plusieurs pieds d’orchidée. On a vraiment apprécié cette visite paisible. 

Nous reprenons les scooters, direction les rizières. On passe dans des petits chemins goudronnés, et on s’arrête prendre des photos. Les rizières sont belles, il y a quelques travailleurs et des buffles d’eau.

On s’arrête voir une tombe d’un militaire japonais en plein milieu des rizières. 

On passe aussi devant les parcs à crevettes ! Certains sont en travaux, mais d’autres sont remplis d’eau. C’est très joli. 

Nous partons ensuite au village de Tra Qué. Papy connaît un vieux monsieur que son fils à photographier et qui est passé dans l’émission « échappée belle ».

Nous nous arrêtons devant sa maison et Papy rentre voir si le vieux monsieur est là ! 

Et il revient accompagné de ce monsieur ! Un vieux papy à la barbe blanche et longue ! On le salut et il nous sourit ! Adorable et touchant ! 

Nous repartons avec l’émotion d’une courte rencontre agréable ! 

Le vieux monsieur nous faisait des coucous et on s’est amusé à lui répondre jusqu’à ce qu’on ne le voit plus ! 

Nous suivons les petits chemins du village jusqu’à arriver à des potagers individuels.

Les couleurs étaient superbes, et Papy nous explique que ce sont des potagers entièrement bio. Que certains grands hôtels s’approvisionnent ici.

Les locaux utilisent les algues de la rivière comme engrais. 

On s’arrête et on entre dans le potager avec Papy. Il connaît très bien un couple de personne vivant là. Il nous laisse tandis qu’il rentre dans la maison pour trouver l’un des deux. 

C’est le monsieur qu’il trouve, il se prénomme Vane. Ils reviennent tous les deux et le vieux monsieur nous cueille des plantes. Menthe et citronnelle !

Il nous dit que sa femme Niei est plus loin et il a envoyé son petit fils la chercher.

De loin on voit une petite dame avec un chapeau traditionnel arriver, en courant et avec une vivacité étonnante. 

Elle a 88 ans, mais on dirait qu’elle en a à peine 60 vu son énergie !

Elle arrive tout sourire et en dansant. Elle nous cueille de nouveau des plantes et nous montre ses plantations. 

Puis elle attrape son système d’arrosage et nous montre comment elle fait. Elle sourit et saute partout c’est très amusant ! 

Puis elle attrape Lionel et lui donne le tout.

Hop c’est parti, Lionel se lance et c’est trop marrant, on est tous mort de rires. 

C’est très dur en réalité, mais à la voir faire ça avait l’air très facile.

Lio a finit et elle se met à côté de lui pour prendre des photos ! 

Puis elle me fait signe et c’est à moi de le faire ?

Le système d’arrosage est hyper lourd, du coup je fais quelques bruits qui la font rigoler.

J’essaie, mais c’est moins fluide que Lionel mdr 

C’est super difficile !!!!!

Une fois fini, elle prend le système et me donne un râteau géant puis se met à danser, alors je danse avec elle et on a un fou rire !!! 

Ensuite elle part me cueillir de superbes fleurs et nous prenons des photos tous les trois. 

A ce moment là, pendant qu’on rigolait à souhait dans le potager personnel de la dame, deux touristes avec leur petit fille se permettent de rentrer eux aussi dans le potager. Nous avons été choqué de voir ces deux personnes (français) se permettre ça ! Nous on y était invité grâce à Papy, mais eux… ils sont entrés sans permissions…

Les gens sont vraiment sans gêne et ne réfléchissent pas. Ils voient d’autres personnes et pensent que c’est public sans réfléchir plus que ça…

La vieille dame n’a rien dit, mais elle était assez étonnée. 

Moi je bouillonnais, j’avais envie de leur faire la remarque en leur disant qu’en France ils ne seraient jamais rentré dans le jardin de quelqu’un sans le connaître ! Mais je me suis retenue par politesse envers Niei.

A l’arrivée des touristes, Niei nous fait signe de venir chez elle. 

Son mari nous sert à boire ! 

Thé maison, et bières pour les hommes ! 

On a le droit à des glaces violettes, des sortes de saucisse et des petits gâteaux. Elle essaye de couper un fruit, qu’elle goûte et qu’elle recrache aussi tôt car il n’est pas bon mdr.

Malgré la barrière de la langue on communique facilement et les fous rires se font nombreux ! Ils sont géniaux !

On fait des photos, et Vane me pique mes lunettes et fait la star ! Un moment mémorable, avec un fou rire impossible à arrêter ! 

On a dû passer plus d’une heure chez eux à rigoler et « discuter ». C’était merveilleux ! 

Ils ont tenu à ce qu’on fasse des photos devant chez eux.

Et ensuite est venu le temps des au revoir.

Le moment le plus émouvant.

Ils nous disent qu’ils sont tristes de nous voir partir, et Vane à les larmes aux yeux ! Du coup je me mets à pleurer, et tout le monde a des larmes aux yeux. 

C’était une rencontre des plus belles qu’on ai fait ! Partir était difficile, on y serait bien rester encore plus longtemps.

La bonne humeur, la vitalité et la générosité de ces deux vieilles personnes étaient impressionnantes. On s’est senti comme en présence de nos grands parents, très étrange mais très touchant !

Malheureusement nous devions repartir, et on a dû les laisser.

On s’est dit au revoir jusqu’au bout !

On a repris les scooters, direction la plage pour payer un verre avec Papy. Et oui c’était le contrat, la visite guidée qu’il nous fait est gratuite, mais on doit lui payer une bière à la fin.

On arrive et on se pose pendant environ une heure.

On discute beaucoup avec Papy, sur sa vie, ses expériences,… On a beaucoup d’affection pour lui, il est touchant et tellement gentil. 

Il est plus que l’heure de manger, du coup on se sépare et on prévoit de se retrouver le soir pour boire un verre avec Papy. 

On rentre à l’hôtel pour poser le scooter et prendre les vélos pour aller à la vieille ville, manger de nouveau chez Mrs Loan. 

Papy s’arrête au restaurant de burger qui lui faisait vraiment trop envie ^^

Nous déjeunons encore une fois très bien, c’était trop bon et Mrs Loan est adorable !

On a même attirer des clients pour elle, on était content !

On repart ensuite dans la vieille ville se balader à vélos. On s’arrête a la maison de l’artisanat, qui était au final plutôt un magasin… 

Puis on rentre à l’hôtel se reposer et travailler.

Vers 17h30 on recontacte Papy pour savoir où l’on se retrouve. 

Rdv au Izer bar, tenu aussi par un français, très gentil !

On boit un verre et on discute pas mal de temps. 

Puis on dit au revoir à Papy, il rentre chez lui car il est très fatigué, nous on file au vieux centre pour trouver un endroit où manger.

On s’arrête finalement dans un restaurant au pif, en face du grand pont. 

C’était cher, donc on n’a pas mangé grand chose. Le personnel était inintéressé et désagréable, mais la nourriture n’était pas mauvaise.

Nous rentrons directement à l’hôtel ensuite pour dormir.


Vendredi  21 février – My Son

Le réveil sonne tôt mais je le relance ! On dort trop bien ici, c’est de se lever !

Ce matin on voulait partir tôt pour visiter les ruines de My Son. 

Le temps n’est pas au rendez vous. On part vers 8h avec de la petite pluie. 

On roule et heureusement en arrivant, la pluie s’arrête. On entre dans le parc après avoir payé les entrées ! 

Il y a une voiturette obligatoire à prendre sur une petite distance (2 km), elle est comprise dans le prix de l’entrée.

Et puis après on prend le chemin de gauche, là où les groupe n’allaient pas. Et c’est parti ! 

Cet endroit est calme, le fait qu’il ait plu donne un côté très mystérieux au lieu.

On adore cette brume dans les montagnes. 

Les ruines sont jolies, mais après Angkor ce n’est pas non plus dingue.

On arrive aux ruines les plus connues, et là il y a beaucoup de monde. On s’amuse à prendre des photos différentes de d’habitude !

Puis il y a un concert de musique cham plus loin, tout le monde fonce le voir et les lieux deviennent presque désert.

On en profite donc pour bombarder de photos lol 

Puis on va se poser pour trouver un hôtel pour la suite (on avait toujours rien réservé pour Hué, alors qu’on devait y dormir le soir lol).

Ensuite on s’arrête déjeuner au restaurant du parc, pas cher mais pas terrible, avant de reprendre le scooter, direction le point de départ, Da Nang.

Notre train est à 18h45, on a donc toute la fin d’après-midi à patienter. On se pose dans un bar, et on attend. On finit par commander à manger pour éviter d’avoir trop faim en arrivant, et que tout soit fermé ! 

18h, l’heure d’aller au quai pour attendre le train, surprise on peut déjà grimper dedans ! 

Bon il y a plus de petits cafards que dans le premier train qu’on a pris, mais bon c’est comme ça !

On s’installe à nos places, c’est parti pour 2h45 ! Moi je m’endors direct, Lio écoute de la musique.

On arrive à la gare de Hué vers 21h30.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *