Siem Reap, au cœur de la vie locale, cours photo avec Régis Binard

Samedi 1 Février 2020

On se lève avec le sourire pour une nouvelle activité, le cours photo ! Trop chouette.

Regis était en avance, et nous sommes partis à 7h45, direction le marché !

Nous avions énormément hésité car il proposait aussi de faire un cours photo dans les temples, avec une formule « les temples autrement », c’est à dire aller explorer des temples peu connus. Le hic c’est que nous avions pris les pass trois jours uniquement et qu’ils ne peuvent être étendus.

Vu le prix, on s’était décidé de suivre son conseil et de partir sur la vie locale. En même temps, ça faisait un moment que nous n’étions pas aller au cœur de la population et ça nous manquait.

Du coup, direction le marché pour apprendre des techniques spécifiques, très enrichissant pour Lionel, et tout nouveau pour moi. 

Déjà il fallait changer mes habitudes de mamie, et que mon cerveau travaille lol.

Pas simple au début d’autant que pour moi ce n’était pas un reflex de travailler comme ça. 

Il m’a apprit à changer mon exposition, puis à mettre le viseur manuel… Ce qui fait pas mal de différences ! Dur à assimiler au début et j’étais un peu réfractaire, je pense que Régis ne me contredira pas ^^

Pour Lio, ce n’était pas apprendre la technique pure, mais plutôt apprendre à composer avec toutes les scènes qu’on peut observer durant un marché par exemple.

Régis donne beaucoup de conseils, et malgré des attentes différentes de ma part et de celle de Lio, il arrive à se mettre au niveau de chacun. Au final il donne des conseils, tu essayes de les mettre en application, et derrière il vient regarder ta photo pour te dire que tu peux améliorer telle ou telle chose, c’est hyper enrichissant.

En plus du cours et de la visite, on a eu beaucoup d’interactions avec les vendeurs qui le connaissent très bien maintenant (ça fait une dizaine d’année qu’il vit au Cambodge et parle khmer). Ça a donné une dimension totalement différente à cette visite, avec des échanges de sourires et un contact chaleureux. Nous sommes ravis !!!!!

On a pu voir le coin poisson avec des poissons fugueurs (ils sautaient du bac et se retrouvaient à terre), le coin viandes avec la charcuterie et les têtes de cochons, le coins affaires avec un vendeur de chaussure, les légumes, le coin petit déjeuner.

Pour les âmes sensibles s’abstenir car c’est une facette qui pourrait en choquer plus d’un, notamment quand on est passé à côté du chien découpé en morceau. Mais ici c’est l’Asie, c’est différent de chez nous ne l’oublions pas, eux sont choqués que l’on mange du cheval ou du lapin… c’est une culture différente, donc les aliments sont également différents.

Mais encore une fois c’était très enrichissant.

Photos de Lionel :

Photos de Nolwenn :

Après une heure et demie passée très vite, nous sommes allés voir des travailleur d’acier juste à côté , ils faisaient fondre le métal et le façonnaient, c’etait très intéressant.

Lionel :

Nolwenn :

Puis on doit partir au deuxième endroit : un monastère.

Sur place, on n’a pas fait comme à l’habitude, cette fois ci on part directement en cuisine. Pourquoi ? Car c’est là qu’on peut avoir les meilleurs moments, les moines qui cuisinent le riz vapeur et en ouvrant le plat, cela donne un effet magnifique.

Malheureusement c’est un jour boudhiste, et les moines ne cuisinent pas. Ce sont les femmes du village qui prennent la relève.

Lionel :

Nolwenn :

Nous sommes très bien accueillis par deux femmes très souriantes et qui nous ont offert une petite danse, un moment riche en émotion, difficilement explicable, mais c’était particulier. Leur bonne humeur, leur joie de vivre était transmissible. Le moment est mémorable.

Lionel :

Nolwenn :

On découvre comment elles cuisinent et on a la chance de voir la dame en rose ouvrir le riz avec la vapeur. Ce qui donne un effet superbe aux photos. La veille Régis a pu obtenir un cliché spectaculaire avec un moine…

Et le gros avantage, c’est que Régis connaît les différents rituels et surtout les endroits où il faut se placer pour obtenir de beaux clichés.

Lionel :

Nolwenn :

Ensuite nous faisons le tour du monastère, mais comme c’est un jour spécial il ne se passe pas grand chose et il n’y a pas grand monde.

Il décide donc de nous amener à un second monastère.

Nous loupons à quelques minutes près une cérémonie de bénédiction à l’eau.

Il y a un enterrement et Régis n’est pas optimiste sur le fait qu’il se passe quelque chose ici.

Il décide d’aller voir en cuisine. Les locaux préparent à manger et ça sent tellement bon… on peut les voir faire et les voir tout mettre au bouillon.

Lionel :

Nolwenn :

On retourne ensuite dans la cour où on croise le moine numéro deux dans la hiérarchie. Régis lui demande s’il y aura la prière aujourd’hui et il lui répond que oui. 

Super pour nous ça !

On se rapproche du temple, et là un moine sonne le gong. On se place bien pour avoir de beaux clichés. On aurait pu avoir la photo parfaite mais un des moines pensait que Lio prenait une photo du temple, et ne voulant pas déranger il a changé de chemin pour éviter d’être sur la photo.

Lionel :

Nolwenn :

Une fois le gong sonné, tous les moines se rassemblent pour prier quelques minutes avant d’aller manger. Ils arrivent donc tous avec leurs gamelles, la pose devant et entrent dans le monastère pour prier.

C’est une atmosphère agréable et un moment unique que nous partageons. Nous avons pu entrer avec eux et les regarder prier. Génial !!!

Lionel :

Nolwenn :

A la fin de la prière ils se mettent en file indienne pour aller manger et partent chacun leur tour. C’est impressionnant.

On a réussit à avoir de supers clichés.

Lionel :

Nolwenn :

Il est temps de la pause déjeuner pour reprendre des forces.

On demande à Régis où l’on peut manger bien et pas cher pour changer un peu, et il nous amène dans un petit restaurant agréable, le Little Kroma, très bon et pas cher.

Poulet noix de cajou pour Lio et poulet purée pour moi. Miam.

Nous sommes ensuite rentré à l’hôtel pour attendre de repartir pour l’après midi.

Régis est arrivé en avance, direction le lac Tonle Sap, puis visite du village, joli programme.

Bon, on a mit plus de temps que prévu pour arriver à l’embarcadère… deux fois plus de temps, car il y avait une procession mortuaire pour un moine très apprécié, donc toute la ville y participait (la ville juste avant le lac), mais ça on ne l’a su qu’au dernier moment.

C’était impressionnant de voir le nombre de personnes dans le cortège. On a réussi à les voir car ils passaient de l’autre côté dans la rue parallèle.

Nous sommes donc arrivés trop tard pour prendre le bateau. Tant pis, Régis a plus d’un tour dans son sac, et on est donc allé directement au village.

C’était génial ! Nous sommes entrés dans la vie des gens, Régis parlait avec eux, donc ils étaient hyper ouverts, on a apprit beaucoup de choses et on a pu faire des photos comme peu de monde… au plus proche de la vie des gens.

Un moment riche en émotion avec les enfants du village, mais aussi les parents et les grands parents, les pêcheurs réparant leur filets ou en train de pêcher, ceux qui triait les crevettes, ou les moules… énormément de choses en quelques heures. Génialissime !!! 

Lionel :

Nolwenn :

Vers la fin du village nous sommes arrivés tout juste à la sortie des classes. Très drôles car tout les enfants venaient nous voir pour pratiquer leur anglais !!

Trop bien !!!!

Lionel :

Nolwenn :

L’heure est passée très vite, nous devons déjà rentrer car à 19h on part prendre le bus. Juste le temps de s’arrêter prendre quelques photos du coucher de soleil, et hop nous voilà à l’hôtel. Vu qu’on était pressé, nous n’avons pas eu le temps de prendre une photo avec Régis, quel dommage… on aurait tellement aimé garder ce souvenir… tant pis, ce sera peut être pour une prochaine, qui sait…

Cette expérience était riche tant niveau photographie que niveau humain. Régis Binard, c’est bien plus qu’un photographe, c’est quelqu’un de généreux, souriant, serviable et altruiste. Une rencontre magnifique. En plus des précieux conseils, pouvoir approcher les locaux de la sorte c’est une expérience unique !!!! Je vous le recommande. Si ça vous intéresse, il fait des cours photos au Cambodge mais aussi quelques voyages photos. Allez y, vous vivrez une expérience inoubliable !!!

Ici le lien de son site web pour les intéressés !!!

Merci énormément Régis pour cette formidable journée !!!

Une fois arrivé a l’hôtel, on n’ose pas manger de peur que le transport arrive, donc Lionel va retirer des sous pendant que j’attends. Au final, il avait du retard et on aurait eu le temps de manger… tant pis.

On se fait ramasser par un gros tuctuc bus, puis on arrive au gros bus de la compagnie Virak. Pas de retard, pas de surprise, un super bus couchette, avec de la place. C’est parti pour toute la nuit !!!! On adore les bus de nuit, c’est pratique et économique.

4 thoughts on “Siem Reap, au cœur de la vie locale, cours photo avec Régis Binard

  1. Nathalie

    Juste magnifique ……cette couleur locale et les habitants merci à vous 2

  2. Nathalie

    Je vous embrasse merci pour ces sublimes vues lointaines qui donnent envie de vous suivre

  3. Merci les gars !!!!
    Une belle rencontre partagée et en plus bravo pour les photos.
    Je suis vos aventures sans aucun doute…
    Bon vent !

  4. MATHIS Francis

    Bravo pour ces couleurs, ces sourires et ce dépaysement.
    Quant au concours de photos : Nolwen 10/10 – Lio 10/10 !!
    Bisous des Vosges.
    Martine et Francis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *