Reinanuten hike, superbe point de vue sur le glacier Buarbreen.

Mercredi 2 septembre 2020

On se lève tôt, car aujourd’hui on va voir le glacier Buerbreen, mais pas avec la rando normale, non, la plus difficile qui offre une vue depuis le dessus du glacier !!

La nuit a été très fraîche, mais avec les couvertures et les duvets, on n’en a pas souffert.

On prend le petit déjeuner, on se prépare et c’est parti !

On re-croise nos amies les vaches, ça grimpe bien dès le début. En même temps 950m de D+ en 4 km… mdr

Le sentier est escarpé, au début avec des cailloux, puis après dans la forêt sur un sentier en terre gravillonnée.

C’est vraiment pentu, il n’y a pas de serpentins, non, le chemin va droit dans la pente, avec parfois pas mal de vide derrière.

Puis on sort de la forêt, c’est moins raide mais plus découvert et plus poche du vide encore. Je commence à stresser.

Je me dis que la fille de l’office de tourisme a peut être pas dit la vérité, ou alors elle n’a pas la même notion de vertige… oui car quand on lui a posé la question sur le chemin, elle nous avait répondu que ça ne posait aucuns problèmes aux personnes souffrant du vertige.

On arrive à une zone compliquée, ça grimpe entre roche en pente et terre, mais avec le vide derrière. Je n’y arrive pas, c’est trop compliqué. Disons que je pourrais monter, mais je ne suis pas certaine d’arriver à descendre.

C’est vraiment avec une grande vue dans le vide, à flanc, et c’est impressionnant, donc je décide de rester là.

Lionel continue lui le chemin, en espérant que le sommet est assez proche. Manque de chance, il restait encore 1,6 km avec 350m de D+.

En attendant j’ai commencé à redescendre, pour me mettre à l’abri du vent derrière un rocher. Et j’ai attendu. Pendant un moment j’ai eu peur qu’il arrive quelque chose à Lio, puis il m’a appelé pour me dire que tout allait bien.

Deux heures après le revoilà ! Effectivement c’était mieux que je n’y aille pas car il y avait d’autres passages un peu tendus, et la pente qui se trouve juste après le passage ou je me suis retrouvée bloquée était très pentue, et en plus de ça, ça glissait pas mal car c’était de la terre gravilloneuse bien sèche.

Donc je fonds quand même en larmes de déception, de ne pas avoir réussi à aller au bout. On se pose la question de savoir si on n’essayerait pas quand même de remonter tous les deux, pour que je puisse aussi profiter de la vue. Mais il est déjà un peu tard, donc on reste raisonnable et on attaque la descente. 

Lionel a fait de belles photos et des vidéos de là-haut, donc c’est cool .

Je n’ai pas été si lente à descendre, malgré la terre sèche, mais déçue quand même…

On arrive vers 15h en bas, avec une petite surprise : les vaches près de la voiture… Un petit coup de corne sur la portière, rien de méchant mais on a eu peur !

Puis on se pose pour manger, et on décide de bouger jusqu’au prochain arrêt, Kinsarvik, un village situé un peu plus au nord d’Odda.

Grâce à mon appli park4night, on dégotte un super petit spot au bord de l’eau, où on n’est que deux vans.

On se prend une bonne douche chaude, car on a enfin compris le message d’erreur sur le boîtier de chauffage (une des fenêtres du van doit être fermée pour que le système de chauffage se mette en route).

On se fait à manger, petit épisode de Vikings et au dodo, déçue, mais vivante mdr.

One thought on “Reinanuten hike, superbe point de vue sur le glacier Buarbreen.

  1. Caroline Degournay

    Bonjour Nolwenn, eh oui je suis revenue sur ton blog,
    Je suis actuellement moi aussi en congés, en France, près de Honfleur
    Tu as raison d’être raisonnable, les déceptions font parties de la vie,
    Les photos du lac et du glacier sont magnifiques,
    Je regarderai plus tard les autres parties de ton voyage,
    Je vois que tout comme moi,les animaux font partis de notre chemin de vie,
    J’ai juste croisé quatre ? aujourd’hui a Honfleur,
    Concernant tes ? j’ai eu aussi une anecdote il y a quelques années en Auvergne,dans le massif du Lioran,on s’est pris la grêle et la flotte en redescendant la montagne a pieds,sans bien connaitre le chemin de retour,ça fait des souvenirs, portez vous bien, et a bientôt Caroline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *