Oslob, rencontre avec les Whales Sharks

Réveil très matinal, debout à 6h pour aller observer les requins baleines. Un tour que nous avons hésité à faire en vue de sa controverse, mais nous avons quand même décidé d’y aller, car par le passé, ayant déjà fait des activités controversées et finalement ayant été surprise, on a décidé de se faire notre propre opinion !

L’agence par laquelle nous avons réservé passe nous chercher et nous amène dans un petit restaurant en bord de mer pour petit déjeuner. Je (Nolwenn) suis un peu patraque, donc je n’avale pas grand-chose. Lio lui dévore tout !

Puis nous arrivons à destination. Et là, stupeur : beaucoup de monde malgré l’heure matinale. Ça grouille de partout, et là on comprend que c’est vraiment l’attrape touriste.

On se rend compte que l’on a oublié les masques, tubas et chaussures dans la voiture, alors on demande au guide de rappeler le chauffeur. On nous presse, on nous pousse, bref c’est un peu chaotique. Au final on a encore oublié les chaussures d’eau. Bref, on ne demande pas de rappeler le chauffeur on y va comme ça.

Hop on se retrouve embarqué dans un petit bateau avec déjà une dizaine de personnes assez bruyantes. Puis on va rejoindre la file indienne de bateau un peu plus au large. On est un peu dépité, mais bon on veut essayer de profiter quand même de cette rencontre, alors ni une ni deux on saute à l’eau !

Le premier requin baleine passe à côté et là on comprend que ces animaux sont sacrément énormes, c’est impressionnant. En revanche, ils sont appâtés par les locaux en bateau avec du plancton qu’ils jettent sans cesse par-dessus bord.

Pendant ce temps là, on se fait dévorer par les mini méduses présentent dans l’eau, et on regarde ces grosses bêtes passer.

On prend des photos et vidéos, tant bien que mal avec le monde dans l’eau. J’essaie de m’approcher un peu, tout en respectant des distances de sécurité, mais comme si ces requins étaient aveugles, ils fonçaient partout sans faire attention. On a même pu en voir deux se percuter.

Puis 30 minutes après, on nous siffle pour remonter à bord, repartir et laisser la boucle infinie continuer avec les autres touristes.

Une fois sur le sol, le guide nous demande nos impressions, et par pudeur, on n’ose pas dire que c’était horrible. On dit que ces animaux sont énormes, et là il rétorque, mais ce sont les bébés ça !

Quoiiiii ????? Des bébés ??? Mon dieux, on culpabilise d’avoir participé à cela. Les requins sont encerclés par des bateaux les empêchant de prendre le large la journée, même si la nuit ils sont libres. Le lendemain ils reviennent car finalement ils sont incapables de se nourrir seuls.

On n’ose plus trop dire grand-chose.

Nous avons repris la route avec le guide pour aller aux Tumalog Falls. Ce n’était pas la saison et le guide nous avait prévenus, mais nous souhaitions quand même aller voir.

A l’arrivée, on nous propose soit de marcher (10 minutes), soit de prendre les motorbike avec les locaux moyennant un tarif assez onéreux.

On refuse et on marche. C’était mieux car on les a croisé et ils roulaient à fond dans la pente c’était effrayant.

Une fois sur place, la cascade presque à sec, dévoilait justement toute sa végétation qui se trouve sur la roche derrière la cascade. Des fleurs, de la mousse, un spectacle reposant, d’autant plus qu’au début et à la fin nous étions seuls.

On décide de se baigner et là…. Une eau glaciale qui a fait marré Lionel, moi un peu moins, car je n’arrivais pas à rentrer dedans ^^

Nous avons pris des photos, puis petit bain de pied dans la source avec les pedifish, les petits poissons qui mangent la peau morte. Ça chatouille énormément mais c’était à faire.

Le guide lui nous amène vers l’endroit du lunch (il est 10h30). Nous n’avions pas super faim mais c’était compris dans le tour.

La vue depuis le restaurant était jolie (le même que le matin avec plus de lumière). Mais nous étions toujours mitigés sur la journée.

Retour à l’hôtel pour profiter un peu de la piscine avant de repartir direction Cebu City.

Vers 13h, nous avons repris la route en prévoyant deux stops à deux plages sympa sur la côte.

Premier arrêt : Tingko Beach. Endroit charmant sans personne, telle une plage déserte. Finalement nous y sommes restés une très bonne partie de l’aprèm, ne voulant plus partir de là ^^. Lionel a même fait du snorkeling (encore) et vu quelques oursins.

Second arrêt : Dalaguete. Le chemin pour y aller était sinueux mais vraiment joli ! Le parking était normalement payant mais, nous avons pu négocier pour y aller sans débourser un centime.

Une très jolie plage aussi, déserte mais l’on voit que sur celle-ci beaucoup de touriste doivent passer en haute saison.

Nous ne sommes pas restés longtemps car nous devions partir pour Cebu et rendre la voiture.

Le chemin a été long pour Lionel qui fût lâchement abandonné car je me suis écroulée. La conduite toujours fidèle…..

Une fois à Cebu, le trafic et la ville ne nous avaient pas manqués. J’ai fait une grosse crise de stress ayant peur d’abîmer la voiture au dernier moment. Heureusement nous arrivons sans aucuns problèmes à la ville.

On dépose vite fait nos affaires à l’hôtel et hop direction le loueur.

Nous rendons donc les clefs, et là…. S’en suit une longue attente ! Pourquoi ? Si seulement sur l’instant nous le savions…. Pas le moindre mot, juste le réceptionniste qui regarde son écran, avant d’appeler un collègue, puis de passer un coup de téléphone.

Excédé, Lio finit par demandé ce qu’il se passe. Le loueur nous répond que la voiture était louée jusqu’à 19h, alors qu’il est 20h30.

Or lorsque l’on a réceptionné la voiture, le gars nous avait dit que nous avions finalement jusqu’au mercredi matin pour la donner puisque c’était sur 24h la location.

Heureusement nous avions quand même décidé de la rendre le soir. Bref, on discute, on négocie, et on finit par récupérer notre dépôt de garantie.

On s’en va vite de là pour aller manger un bon mc do (olala oui je sais, horreur en voyage, enfin avec ces sueurs froides, j’avais besoin d’un remontant ^^), puis on a repris un taxi direction l’hôtel.

Douche, un peu de wifi donc on a donné des nouvelles, et on s’est écroulé encore une fois.

Sacrée journée, mitigée pour le matin, surprit dans le bon sens l’après-midi.

Nous ne vous conseillons donc pas les whales shark à Oslob, mais essayer de faire ceux qui se trouvent plus dans le nord de l’île ou sur un autre site, afin de prendre un vrai bateau et de partir à leur recherche. C’est plus respectueux et moins triste pour eux.

Pour les plages, allez vraiment y faire un tour, elles valent le détour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *