Les 4000 îles, relaxation et balade à vélos

Vendredi 24 Janvier 2020

Le réveil sonne, mais cette fois ci je suis de bonne humeur à me lever, on bouge et on va rester 4 nuits au même endroit, ça faisait longtemps.

Et je sais que je vais pouvoir dormir un peu !

Du coup hop, saut du lit, affaires prête on descend.

On va pour payer la chambre, et là, la personne me sort que pour avoir la réduction je dois dire à booking que je ne suis pas venue. Monnaie courante pour que l’hôtel n’ait pas de frais… Sauf que sur booking l’annulation est payante. En gros booking envoie nos infos de cartes au propriétaire de la Guest House, et ensuite c’est lui qui décide de débiter ou non la carte.

Mais il faut avoir confiance… et pour le coup on ne sentait pas du tout ce manager… il a déjà menti sur la description de la chambre… bref on a refusé et on a payer le prix normal. Pour deux euros de réduction, ils vont se faire… oups je dois rester polie mdr.

Le transport arrive à l’heure et tout se passe bien. Le bus met 3h à arriver au port de Nakasong, c’est de là que partent les ferries (enfin les petites bateaux) pour Don Det et Don Khone. On met un peu de temps à monter dans le bateau, mais on y est, il tangue un peu et je ne suis pas rassurée.

Le paysage était jolie

Deux hollandais parlent derrière nous en hurlant. C’était horrible car on avait les oreilles qui bourdonnaient…

Au final ils ont été déposés avant nous sur une autre île.

Au moment de repartir on a bien cru ne jamais redémarrer, il a dû insister pour faire repartir le moteur. Ouf c’est reparti, on débarque sur l’île de Don Khone.

On avait réservé une charmante Guest House excentrée pour pouvoir se reposer.

C’était un peu loin alors on demande un tuctuc et on s’est bien marré, car pareil… la dame a mit plusieurs minutes à démarrer le scooter. Après avoir pomper plusieurs fois on est parti. Le chemin est agréable et tout petit, bien cabossé.

On arrive dans un havre de paix en bord de rivière, devant les rizières qui ne sont pas exploitées.

On récupère notre bungalow,

Et on déjeune en face de l’eau et des buffles d’eau. C’est très calme et agréable. Enfin du repos !!!! Le repas était bon, et pas très cher.

On a travaillé toute l’après-midi. Puis j’ai fait un tour de la guest et c’etait Super charmant. Il y avait un potager avec pleins de choses et c’est notamment avec ça que la propriétaire fait la cuisine.

Le soir on a remangé au restaurant des burgers au poulet et c’était pas mal (au final super bon car j’en ai manger quatre jours).

On va bosser un peu encore avant de se coucher sous la grande moustiquaire du lit.

On va être bien ici pendant 4 jours.


Samedi 25 Janvier 2020

Ça faisait longtemps que je n’avais pas dormi aussi longtemps, couchée à 21h30 pour un réveil à 9h !! Bonheur!

Lionel aussi a fait la grasse mat avec moi pour une fois.

On se lève doucement, puis vers 10h on prend les affaires, on loue des vélos à la  Guest House 10 000 LAK par personne la journée.

Et c’est parti ! Premier jour sur place, on part faire un tour de notre île à vélo. L’île de Don Khone est très grande mais plutôt vierge. Il n’y a pas beaucoup d’habitations ni « d’hôtels ».

On longe la côte où se situe notre hôtel pour aller voir les cascades de Tad Khone Pa Soi.

Le chemin est très joli, il y a quelques habitations mais globalement c’est désert lol.

On arrive sur place, on pose les vélos. La cascade est gratuite, mais en avançant on se rend compte que le pont pour y aller est cassé…

Du coup on va voir la cascade qui est à côté Tad Khane Pasky.

Il y a quelques ponts à passer et la cascade ne vaut pas le détour. Pourtant, c’est là bas qu’on se rend compte qu’il y a un passage entre les roches pour aller en face et rejoindre la première que l’on voulait voir.

On descend et c’est très simple de passer, une planche permet de passer au dessus du ruisseau, puis un peu de hors piste avant de rejoindre le bon sentier qui mène à la cascade.

Bon à vrai dire en cette saison elle ne valait pas trop la peine, il n’y avait pas beaucoup d’eau et on ne la voyait que de loin.

On retourne au point de départ. On boit un verre frais car la chaleur tape énormément aux 4000 îles.

Puis on repart, direction chez Fred et Léa pour déjeuner. 

Sur le chemin, petit moment de flottement quand on suivait le gps et qu’il a décidé de nous faire passer à travers un temple… normal lol

Une fois sur place on se commande un poulet ananas aigre doux, et une magnifique salade composée. C’était délicieux. 

Nous avons eu de la chance car peu de temps après nous, ils ont fermé la cuisine car le patron était malade. Plusieurs personnes se sont faites refuser les sièges. Ouf… car nous on s’est régalé lol.

Une fois remplis, nous réservons avec eux le transfert pour le Cambodge (nous avions vu de bons commentaires sur des blogs).

En effet ils sont plus cher mais ils travaillent avec la société AVT qui est très bien et avec qui il n’y a pas de surprises. Nous avons payé 245 000 LAK par personne tout compris (sans le visas évidemment).

Vous pouvez aussi décider de réserver avec AVT par vos propres moyens sur internet et ils vous attendront après la frontière.

Je vous détaillerai le passage dans un autre article.

Une fois tout ça réglé, nous avons repris la route pour aller tout au sud de Don Khone.

La route est longue et il n’y a rien à part de la végétation et des bosses lol

Une fois au bout, on a un joli point de vue, avec de l’autre côté du Mékong, le Cambodge ^^

Cest tentant de passer par là pour la suite mdrrrr.

On se fait accoster car c’est à cet endroit que vous pouvez prendre le bateau pour aller voir les dauphins du Mékong. C’était très cher et puis nous n’avions pas réellement envie d’aller les voir de peur que ce soit un attrape touriste.

Il y avait même une vieille locomotive, qu’on avait pas vue et on a dû refaire demi tour pour la voire mdr elle était pas assez grosse c’est notre spécialité.

On a reprit nos vélos, et le retour était difficile car on ne s’en était pas rendu compte à l’aller, mais c’était un faux plat. Il fallait donc tout remonter… et ici les vélos n’ont pas de vitesses.

Avec la chaleur j’ai fait des baisses de tension, rien de grave, mais je voyais des étoiles et j’ai dû m’arrêter plusieurs fois.

Retour laborieux… donc content d’arriver à la chambre !

On s’est posé pour bosser un peu sur la terrasse, Lio dans le hamac et moi sur le sol.

On a discuté un peu avec nos voisins français en vacances, qui étaient très sympas.

petit couché de soleil depuis la terrasse de la chambre.

Nous avons mangé à l’auberge le soir, moi j’ai repris un burger poulet et Lio a prit une omelette sans fourmis et une crêpe (moi aussi d’ailleurs mdr). C’était très bon !

Nous sommes ensuite allés nous coucher pour profiter du calme de l’endroit.


Dimanche 26 Janvier 2020

Toujours pas de réveil ce matin, ça fait du bien. 

Debout 9h30, Lio debout depuis un moment déjà (une grasse mat ça lui suffit le chanceux).

Aujourd’hui, on va voir la cascade Liphi. La plus grosse de l’île.

On reprend nos vélos vers 10h30, et on va d’abord à une plage qu’on avait repéré la veille sur la carte. 

Une fois là-bas on essaye de trouver un endroit où se baigner. L’eau n’est pas très claire et elle a un filet de gras sur le dessus, en plus elle stagne à pas mal d’endroit, donc ce n’est pas terrible. La plage est très grande, mais à cause du soleil le sable était brûlant.

On ne veut pas suivre les autres touristes et on essaye d’aller plus loin pour se baigner.

On trouve un petit endroit pas mal, on se change et on commence à aller dans l’eau quand je commence à me demander si finalement il n’y a pas des bêtes bizarre dans l’eau. On voit des poissons étranges, et d’un coup je pense apercevoir un serpent dans l’eau. On n’a jamais su si ça en était un ou non, mais ça nous a refroidi pour se baigner. Du coup on se rhabille et on va manger dans un des bouibouis à l’entrée de la plage, ce n’était pas cher et plutôt bon.

Puis direction la cascade Liphi. Elle n’était pas très loin et la remontée était moins compliqué que la veille car moins longue.

On arrive sur place, on se dirige vers la caisse pour payer notre entrée, mais la dame nous indique que c’est gratuit. Pourquoi, on ne sait pas, peut être le nouvel an chinois… en tout cas on économise 50 000 LAK chacun. Pas mal !

On profite pour faire de jolies photos, et on avance vers la plage qu’il y avait sur place.

Cette cascade est vraiment jolie et agréable. Il y a des chutes partout et l’eau est claire. Vous pouvez aussi si vous voulez faire de la tyrolienne au dessus des chutes.

Une fois à la plage on se baigne un peu avec d’autres personnes sur place.

L’eau est chaude, poisseuse et il y a du courant. Du coup je sors vite de l’eau.

On décide d’aller se poser dans un des bungalow qui se trouvaient plus haut pendant une bonne demie heure avant de rentrer à la chambre.

Une fois rentrés, on a travaillé avant de retourner manger au restaurant de notre auberge. Pour changer un peu, deux burgers poulet mdr (troooop bon)

Puis dodo !


Lundi 27 Janvier 2020

Pas de réveil mais Lio me pousse du lit pour qu’on bouge pas trop tard. Je n’avais pas envie de refaire du vélo lol mais vers 10h30 il s’impatientait donc pas le choix.

Au programme de la journée : tour à vélo de l’île voisine, Don Det, qui est plus petite.

Pour aller dessus il faut prendre le seul et unique pont.

Après le pont nous sommes partis sur la droite pour remonter par la côte est, et redescendre par la côte ouest. Le tour est rapide, mais nous avons prit notre temps.

Pour midi on voulait manger des pizzas dans un restaurant conseillé par le guide, mais une fois sur place on constate qu’ils ne font plus de pizzas… dommage !

On s’en va donc manger dans un restaurant qu’on avait vu sur le chemin un peu avant, le Crazy Gecko. Il avait une bonne note et c’était mignon.

J’ai commandé des pâtes bolognaises (elles étaient épicées) et Lio un curry coco.

Très bon et pas très cher.

On a repris notre tour en constatant quand même qu’elle était plus développée et plus touristique que Don Khone, il y a des constructions partout autour de l’île, et ça grouillait pas mal. C’était joli mais pas aussi sauvage que l’autre.

On avait repéré une plage gratuite avant de venir aux 4000 îles (et conseillé par le père de la famille des 6).

Mais au final le proprio du restaurant nous en avait conseillé une autre, payante, sauf si on consomme. Et avec la chaleur un verre ne se refuse pas.

On arrive sur place, à Garden of Nang Beach. On prend à boire et on va sur la plage, et là on voit qu’il n’y a pas suffisamment d’eau pour se baigner… dommage.

On décide alors d’aller voir la Monkey Beach (celle conseillée par le père de famille), mais sur place, pas d’ombre, sauf sous des installations et il y avait déjà des personnes installées… 

Un peu dépité on repart de là sans se baigner.

Et là je dis à Lio que ce serait cool d’aller profiter de la piscine d’un hôtel sur le chemin du retour, on l’avait repérée la veille.

On va voir et là, c’est la douche froide… 40 000 LAK par personne pour se baigner…

mais il faisait chaud et j’ai supplié Lio pour y aller.

On a fini par se baigner une heure et demie dans cette superbe piscine du Senghaloune Hôtel.

On est rentré vers 16h30 pour préparer nos affaires et bosser un peu.

J’ai posté les articles, et fait des améliorations du blog.

On a mangé pour la dernière fois à la Guest House, burger poulet, on s’est remémoré les bons moments du Laos, on a également pensé au retour en se disant qu’on avait encore le temps, et on a fini la soirée en pensant au passage de frontière du lendemain.

Dernière soirée au Laos avec un pincement au cœur… on a adoré ce pays riche en activités et en paysages.

On se couche pour une courte nuit de sommeil.


Mardi 28 Janvier 2020

Debout 6h30 pour aller au point de rencontre à pied depuis notre Guest House (800m).

Le gérant, tellement adorable, nous a vu et nous a emmenés avec son tuctuc. Il ne comprenait pas pourquoi le pickup n’était pas inclu et pourquoi on voulait marcher. 

Il a refusé qu’on lui donne quelque chose pour le remercier du transport.

Il a été adorable tout notre séjour. Il paraissait froid mais on sentait qu’il était adorable, et c’était vrai, il a toujours été là pour nous, s’intéressant même à ce qu’on faisant de nos journées, sachant qu’il ne parlait pas bien anglais. Des hôtes formidables.

Nous sommes arrivés vers 7h30 chez Fred et Léa pour attendre notre transfert.

Et voila… bye bye Laos !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *