Kyoto, partie 2, test d’un ryokan et découverte des joyaux de la ville

Jeudi 2 Avril 2020

Une fois la visite du château d’Osaka terminée, on file à la gare pour prendre le train pour Kyoto.

Il est environ midi quand nous arrivons à Kyoto, dans le quartier du Kinkaku-ji.

Nous avons faim et cherchons un endroit pour manger. Au 7-Eleven il n’y a pas de place à l’intérieur pour se poser, ni au Family Mart.

Il pleut et il y a du vent… je suis un peu soûlée que la météo se soit trompée…

Donc on entre dans un restaurant café, le seul qui est ouvert dans la rue.

Le menu est uniquement en japonais… heureusement on a Google traduction mdr.

Je prends des pâtes bolognaise et Lio prend viande curry.

Les plats arrivent et c’était délicieux. Vraiment on s’est régalé ! Ici on mange vraiment bien.

La dame très gentille nous à même fait un origami !

On sort et on marche jusqu’au temple. Les nuages sont partis, le ciel est bleu et il fait très beau. Je suis trop contente !!!

On paye l’entrée du pavillon d’or, et on profite de ce joyau ! Il est très beau, il brille au soleil. Dommage à cause du vent on ne voit pas le reflet du pavillon dans l’eau, mais bon, nous avons tout de même de la chance que le ciel soit dégagé.

Dans ce temple on ne peut pas revenir en arrière. Il faut donc bien prendre tout son temps.

Une fois la visite finie, on met du temps à savoir ce qu’on veut faire. On hésite entre aller directement au ryokan, ou continuer de visiter Kyoto.

On décide d’aller au palais Nijo-jo, c’est un vieux palais de l’époque des shogun.

Le ticket est très cher. Il y a deux pavillons sur le site ainsi que de nombreux jardins.

Nous sommes arrivés à 15h30, mais on ne nous a pas précisé que les portes se fermaient à 16h.

Nous avons donc visiter très vite le palais principal, pensant que les deux se visitaient. Mais au final non, il n’y en a qu’un seul… seul problème, il faut scanner le ticket pour faire la visite, ce qui veut dire que normalement vous n’avez pas le droit de retourner à l’intérieur une fois que vous êtes sortis du palais. Gentiment nous avons expliqué aux gardes et ils nous ont laissés rentrer de nouveau. Ouf !

C’est magnifique a l’intérieur, ils utilisaient une méthode de détection des intrus, grâce à un parquet chanteur.

Il siffle quand on marche dessus. C’est étrange mais agréable.

Les salles et les peintures typique sont superbes.

La visite est agréable mais se fait pied nus… et vous avez froid aux pieds mdrrr et surtout pas de photo dedans…..

Une fois fini, on visite rapidement les jardins avant la fermeture. Bon on va être honnête, ils ne sont pas terrible, et si vous payer que pour ça vous serez déçus…

Nous décidons de rentrer à notre hôtel en bus.

Ici le bus fonctionnent différemment selon les lignes.

Vous monter à l’arrière et payer en sortant ou inversement, ça dépend, on était parfois perdu…

Il y a des machines pour faire de la monnaie si besoin, c’est bien pratique !

On arrive au quartier de Gion, le quartier typique.

Nôtre hôtel était le Gion Q-beh ryokan.

****************

Les ryokan sont sont chers (maison typique), et c’est au minimum 80€ la nuit en chambre privée.

Nous avons pu avoir une grande chambre grâce à la situation actuelle du virus, tout le monde a annulé son séjour.

La chambre est traditionnelle, futons, table japonaise, portes coulissantes et tatami.

*****************

Je suis trop contente !

On installe nos affaires et on part retirer pour payer la chambre car par carte on s’est fait avoir il y avait des charges… évidemment le type de l’accueil n’a rien dit grrrr

Le soir arrive et nous décidons d’aller chercher à manger au 7-Eleven. On ne fait pas chauffer nos plats car on avait demandé à l’accueil si on avait de quoi chauffer à l’hôtel, et le gars nous avait dit aucun problème… une fois de retour, on monte au dernier étage où se trouve l’espace commun, on cherche dans tous les coins, aucun signe de micro-onde… on comprend donc que le gars n’avait sûrement pas compris notre question… nous avons dû faire l’aller retour pour chauffer au magasin. J’étais agacée.

D’autant plus qu’une fois à l’hôtel, mon téléphone a définitivement rendu l’âme. Il n’y a plus rien à faire, il redémarre constamment sans pouvoir rien faire… ?

Je l’éteins et on verra plus tard.

On mange puis on décide de sortir faire des photos de nuit.

Malheureusement beaucoup de maison était éteinte à cause de l’heure tardive, mais le quartier gardait quand même tout son charme.

On a prit la pagode en photo, puis on est allé au temple proche faire des photos de nuit, ainsi que dans le parc derrière.

C’était très joli, du coup on a décidé d’y retourner le lendemain.


Vendredi 3 Avril 2020

Nous avons bien dormi sur nos matelas à même le sol.

Nous prenons le temps de nous réveiller, puis on prend quelques photos du lieu traditionnel.

On part dans le parc d’à côté où de beaux cerisiers sont en fleur.

On a traversé le temple et une cérémonie spéciale avait lieu. Cela devait être important car des personnes religieuses gardaient l’endroit pour que personne ne s’approche du maître de cérémonie.

Par respect, nous n’avons pas oser prendre de photos.

Une fois le tour fini, on prend le bus direction le palais d’argent : Ginkaku-ji.

C’était payant mais la visite était agréable. Il faisait beau et le pavillon était vraiment joli. 

Nous avons commencé à rigoler en visualisant l’endroit comme une maison à acheter. C’était marrant !

Nous sommes sortis et on a grignoté dans un boui-boui en chemin. Au menu, des brochettes spéciales japonaises, une pizza japonaise (impossible de déterminer ce qu’il y avait dedans, mais ce n’était pas terrible), une brochette poulet et une autre, mais encore une fois, aucune idée de ce que c’était mdr.

On s’est posé devant les cerisiers en fleur, c’était top.

Puis sur le chemin pour prendre le bus on a flâné à travers les canaux et les cerisiers. Moment détente appréciable.

Nous avons attrapé le bus, direction Kyoto Gosho, le palais impérial.

Dans le parc en direction du palais on a vu un aigle voler le déjeuné d’une dame… c’était assez étonnant !

Le palais est très grand et gratuit. On a encore rigolé sur la visite, à faire comme si on visitait une propriété qu’on souhaitait acheter, en imaginant que tel endroit servirait pour ceci, tel endroit pour cela… ?

C’était pas le plus bel endroit qu’on ai fait, mais c’était sympa.

Nous avons décider de rentrer à l’appartement à Osaka.

Petit détour par l’extérieur de la gare avec vue sur la Kyoto Tower.

On a pris le train, et on est rentré rapidement.

Une fois à la maison, on remarque que la porte de secours sur notre palier est encore ouverte, mais on ne se pose pas de questions.

Quelques petits détails sont troublants (des portes pas complètement fermées), mais on ne remarque rien de spécial.

Je pousse Lionel à ressortir pour qu’on essaye de faire réparer mon portable dans un magasin pas très loin.

On ressort donc peu de temps après être rentré.

On arrive à la petite boutique de réparation. Le file ne parle pas anglais, donc encore une fois merci Google traduction. On arrive à lui expliquer ce qui arrive au téléphone, et on lui demande si elle peut essayer de changer la batterie pour voir si ça résout le problème. Elle nous donne le tarif, et par chance elle peut le faire tout de suite, elle a juste besoin de 30 minutes. On part attendre dans un magasin à côté où ils vendent des bricoles. On a bien rigolé car il y avait pleins de truc que je voulais acheter, mais Lio a dit non mdrrr

On retourne dans la boutique après 30 minutes, elle nous explique que le changement de batterie n’a aucun effet, le téléphone continue de redémarrer. On aurait dû payer la main d’œuvre, mais la fille a été super gentille, elle ne nous a rien fait payer… par contre elle a était très claire, le téléphone est mort…

Bon échec, alors on s’arrête manger au McDo avant de rentrer à l’appart.

Une fois à la maison, Lio veut travailler, il va donc chercher l’ordi.

Et là il m’engueulle car l’ordinateur était à l’envers dans le sac.

Je ne vois pas de quoi il parle puisque je n’y ai pas touché.

Juste avant de partir pour le magasin de réparation, j’avais sorti mon sac photo pour ranger ma carte SIM, mais je n’avais pas touché à l’ordi…

Quelques minutes après, Lio se lève en panique et demande où est notre porte feuille.

Je comprends qu’il y a un soucis.

En effet dans le porte feuille plus de liquide, mais nos CB étaient toujours présentes…

Donc je fouille et on se rend compte que notre sur-sac a été coupé au cutter… et oui on réalise qu’on s’est fait cambrioler.

Super…

Mais étonnamment le voleur n’a pas pris l’ordinateur, ni mon appareil photo, ni la GoPro…

Il a juste prit le liquide, les billets des autres pays que l’on gardait symboliquement (qui se trouvaient dans la housse de l’ordi), plus deux objectifs de Lionel. Pourquoi ? On ne comprend toujours pas… seule explication, c’était un « gentil voleur » qui n’a rien volé de sentimental.

Du coup bah on fouille pour savoir si rien d’autres n’a disparu.

Puis je contacte la personne que je suis sur Facebook et qui parle japonais pour savoir ce que l’on doit faire.

Elle appelle gentiment la police, et celle ci arrive.

S’en suit alors 4h complexes, à expliquer par biais de la dame au téléphone ce qu’il s’est passé. Au début les policiers étaient attentifs mais au fur et à mesure ils ne voulaient pas prendre la plainte, pensant que l’on mentait. Ils voulaient absolument un traducteur, et insistaient pour que notre assurance nous en fournissent un, on les appelle, mais personne ne parle japonais.

Ils ont finalement dit de venir au poste de police le lendemain matin car il y aurait sûrement un traducteur.

En parallèle on discutait avec notre hôte via Airbnb, afin qu’il fasse le nécessaire au plus vite pour sécurisé la porte, vu que le voleur a les clés de l’appartement. Mais vu qu’il était tard, ils enverront quelqu’un le lendemain.

On va se coucher perplexe. 

(Suite dans Osaka et la police)

2 thoughts on “Kyoto, partie 2, test d’un ryokan et découverte des joyaux de la ville

  1. SCHOCH

    Jolies promenades sous les cerisiers en fleurs, beaux temples, on est vraiment en immersion totale.
    Merci pour le partage de vos photos et de votre voyage, car nous sommes cloués ici en France.
    Nous avons beaucoup vu de séries pendant le confinement, hunterxhunter, attaque des titans,death note ….dont certains en japonais et ma fille lit les mangas comme ldk ….donc nous sommes à fond Japon en ce moment, donc c’est trop cool que l’on reçoive votre newsletter sur le Japon pile en ce moment…mais bon ,c’était quand même la saison des fameux cerisers en fleurs.
    On attend la suite avec impatience

    • Kiwi's Dreams

      Merci beaucoup de nous suivre, on espère que les autres articles vous ont plu. Bonne semaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *