Husedalen hike, la randonnée des 4 cascades.

Vendredi 4 Septembre 2020

Petit soucis de réveil ce matin, il n’a pas sonné à l’heure car je me suis trompée mdr (mis à 16h au lieu de 7h).

Il fait toujours super gris et avec de la pluie.

Du coup, on s’est décidé à aller faire une partie de la rando des quatre cascades, car la météo n’annonçait pas trop de pluie pour la matinée.

Alors hop, on reprend la route rapidement, on prendra notre petit déjeuner sur le parking, une fois arrivés.

On ne met que 20 minutes pour arriver sur le parking. On petit déjeune, on s’habille et on attaque la rando.

On arrive à la première cascade (Tveitafossen) très rapidement, après à peine 15 minutes de marche.

Ensuite on attaque la montée en direction de la seconde cascade (Nyastølfossen), en suivant le marquage rouge de la randonnée.

Ce n’est clairement pas le meilleur itinéraire. En effet il existe deux chemins, le premier suit le marquage, mais il suit également une énorme conduite d’eau de la centrale hydroélectrique, et l’ascension se fait sur des rochers assez glissants. Le second se prend un peu avant la première cascade, et il s’agit d’un large sentier en gravier, qui passe par des sous bois, ce qui est nettement plus joli. Ce sentier s’arrête un peu avant la troisième cascade (Nykkjesøyfossen), et la randonnée mène jusque la dernière cascade Søtefossen.

Une fois arrivée en haut de la grosse montée, nous sommes retombés sur le large sentier en gravier. A partir de là, nous avons pris un petit chemin dans les bois, qui monte également, afin d’arriver au point de vue de la seconde cascade. Elle est assez impressionnante !

Vue l’heure, on se pose la question de continuer jusqu’à la troisième et à la quatrième cascades. Nous avons fait 350m de D+, et un peu plus de 3 km pour arriver à la seconde cascade. Il reste encore 4 km, et presque 300m de dénivelé pour atteindre la quatrième cascade. Vu qu’on a fait pas mal de grosses randonnées ces derniers jours, et que la pluie est annoncée dans les 2h à venir, on décide de faire demi-tour. D’autant plus qu’en regardant les photos sur internet des deux dernières cascades, on se rend vite compte qu’on est en face de la plus belle et de la plus impressionnante des quatre cascades.

(voici les photos tiré d’internet des deux autres)

Donc on redescend, et on ne fait pas l’erreur au retour, on prend bien le large sentier en gravier ! Tellement plus agréable, et tellement moins glissant que le sentier de l’aller.

On reprend la voiture, direction le camping de Kinsarvik, histoire de se poser deux nuits, pour avoir l’électricité afin que Lio puisse bosser sur les photos, et d’avoir accès à une grande douche pour que je puisse me laver mes cheveux mdr.

Il est plus cher que les autres campings, mais le standing est vraiment bien, cuisiné hyper moderne, sanitaires propres, grandes douches, machine à laver… bref la totale !

On s’installe, on mange, je pars me laver les cheveux et on bosse. Pendant ce temps là, la pluie tombe encore et encore mdr. Heureusement qu’on a pas fait la randonnée complète !

Vers 18h30 on décide d’aller faire une machine à laver. Surprise, des gens avaient laissé leur linge alors que la machine était finie… Ça m’énerve vraiment la mentalité de certaines personnes… et pourtant on n’est pas nombreux dans le camping !

Bref Lio a été demandé au responsable du camping à qui ça pouvait appartenir, et ils sont partis à leur recherche.

Une bonne demie heure après, ils ont fini par les trouvés.

Le type arrive et prend les deux machines, puis il téléphone à sa femme, et se rend compte qu’il n’y en avait qu’une seul à lui… pfffff pas de commentaires mdr.

On arrive à faire la lessive. Vu le temps, on se débrouille comme on peut pour étendre le linge dans le van.

Je monte un système de corde à l’arrière, au dessus du lit pour qu’on ait la place de bosser à l’avant.

Le soir, un bon repas, un épisode de Vikings, et direction sous la couette !


Samedi 5 Septembre 2020

On se lève doucement, on petit déjeune, puis on bosse la journée, avec une pause déj succulente (on avait acheté du poisson d’ici, et on s’est fait 300g chacun MDR).

Dans l’aprèm, c’est alternance soleil et pluie forte, étrange, mais ça donnait vraiment du charme au lieu. On a encore eu le droit à un petit arc-en-ciel.

Le soir on mange les restes de la veille, puis encore un épisode de Vikings.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *