Hanoi, en attendant notre avion, les problèmes…..

Mercredi 11 Mars 2020

Debout à 8h pour partir vers le centre, chez le réparateur, à 30 minutes de route, ProCare Hanoi.

On a trainé un peu et on est allé demander à l’accueil un taxi… 350 000 VND l’aller, ça pique… mais c’est parti.

On arrive dans la petite boutique qui ne paye pas de mine. Le gars teste et voit que ça ne charge pas.

Il ouvre le téléphone… je stresse lol

Il teste avec une batterie à lui et ça marche. Ouf ! Ça veut déjà dire que le téléphone n’est pas totalement mort.

En revanche… il ne charge pas.

Le gars me dit que c’est peut-être à cause de la tension dans le minibus, qui a pu griller le circuit… pas de bol…

On demande s’il peut le réparer, il nous dit que oui, mais qu’il lui faut 2 jours pour le réparer… Le problème c’est que nous avons notre vol après demain…

Il essaye de rebrancher, et là miracle, ça charge… Donc on laisse le téléphone pour qu’il se recharge, et en attendant on va boire un verre dans un petit café qui se trouve juste à côté.

Une demi-heure plus tard, on revient pour récupérer le téléphone, en se disant que c’est revenu à la normale.

On rentre en chopant un taxi à la sortie de la rue. Il nous propose 250 000 VND, c’est moins qu’à l’aller, donc on accepte.

On s’arrête retirer des sous, et sur le trajet quand il apprend qu’on va un tout petit peu plus loin que l’aéroport (3 km de plus…), il veut nous la mettre à l’envers. Il nous dit que finalement ce n’est pas 250 000 VND comme ce qu’il avait dit, mais que ce serait le prix au mètre… Sauf que le prix était énorme sur le compteur, donc si on l’avait su avant, on n’aurait jamais accepté. Finalement on lui demande de nous déposer à l’aéroport, comme ça on reste sur le prix initial de 250 000 VND.

Une fois arrivés à l’aéroport, on cherche un autre taxi pour faire les 3 km restants pour aller jusqu’à l’hôtel. On en trouve un sans difficulté. On regarde les prix affichés sur les portes (les tarifs au mètre), et ensuite on lui demande alors le prix, et pensant que nous venons juste d’arriver dans le pays, il nous annonce un prix exorbitant ! Il nous demande 600 000 VND pour la course, soit presque 3 fois ce qu’on a payé pour faire 25 km… donc forcément on se marre, et on lui explique qu’on connait le principe du « taxi meter »… après négociation il finit par accepter !

Une fois arrivé devant l’hôtel, il nous demande plus que ce qui est écrit sur le compteur… On lui demande la raison, il nous répond que c’est pour les frais du parking de l’aéroport et pour le passage du pont… on avait lu dans le guide que certains taxis avaient ce genre de pratique. En sachant qu’il était stationné en dehors du parking de l’aéroport, et le pont en question, c’est pour aller vers le centre de Hanoi… On refuse donc de payer un supplément, il essaye d’insister, mais on ne cède pas. Il finit par laisser tomber…

Ah ces petites arnaques…

On remonte à l’hôtel.

Arrivés à la chambre, le téléphone ne charge plus du tout. On ne comprend pas, et je panique.

On envoie des messages au gars, et il nous dit que ça vient des tensions.

Il nous propose de le réparer pour le lendemain 17h, ce qu’on accepte.

On sort manger juste à côté de l’hôtel, Lionel prend une soupe immangeable, et moi je n’ai rien avalé.

On se décide à retourner au magasin, pour essayer de charger un peu le téléphone, histoire de sauvegarder les photos les plus importantes, au cas où la réparation se passerait mal.

Cette fois-ci, on trouve un taxi par nous-même, on ne demande pas à l’hôtel. Le taxi nous propose la course à 250 000 VND, c’est le tarif, donc on monte dedans. Pour une fois, le chauffeur ne tente pas de nous arnaquer.

Je charge mon téléphone chez le réparateur, et en attendant on cherche un bar pour travailler.

On trouve un spa qui propose à boire. On demande si on peut travailler ici, le personnel accepte.

C’est confortable et il n’y a personne.

Je prends un smoothie vraiment très bon, et Lionel un thé maison ! Délicieux aussi.


On bosse environ 2h. On demande alors l’addition, et là, la personne nous dit que c’est offert par la maison… et ensuite il demande s’il peut faire une photo avec nous… Il a surement du penser qu’on était connu… c’était une situation assez amusante !

Une fois de retour à la boutique, je sélectionne les photos importantes pour les mettre sur internet, afin qu’on puisse les récupérer plus tard avec le PC. J’ai réussi à en sauver 500.

On lui laisse le portable et on s’en va. Vu le repas du midi, on décide d’aller manger de bonne heure, ça tombe bien il y a une pizzeria juste en face ! C’était délicieux ! Rien à voir avec ce qu’on a mangé à présent en pizza au Vietnam.

Après avoir bien mangé et retiré des sous encore lol, on choppe un taxi qui a un tarif au mètre assez intéressant. On s’en sort pour un petit peu moins de 250 000 VND, c’est correct.

On rentre et on se couche après avoir bossé un petit peu.

Cet hôtel est très calme et le lit confortable. Ça fait du bien.


Jeudi 13 Mars 2020

Pas de réveil, on se lève vers 10h30, doucement.

On glandouille et on bosse un peu.

A 11h30 le réparateur nous envoie un message… le stresse monte…

Au final il dit que c’est réparé, le téléphone charge bien !!!!!

Trop coooooool.

On décide donc d’y aller et de manger en ville.

On choppe le premier taxi qu’on trouve. Il nous dit qu’il met le compteur, vu le prix on accepte.

En roulant on voit qu’il y a de la fumée qui sort des bouches d’aération de la clim.

Du coup Lio demande à la couper… Mais après deux minutes, c’est la voiture qui est enfumée, ça sent le brûler. En plus de ça, le compteur ne fonctionne pas…

Une fois arrivé, on demande le prix, vu que le compteur n’affichait que 19 000 VND (moins d’un euro… c’est impossible). Il regarde bizarrement son compteur, et il nous dit qu’on lui doit 2 300 000 VND… sauf qu’il regarde la zone qui affiche la distance parcourue ^^

On rigole et on lui explique avec le traducteur que son compteur est cassé. Il ne comprend pas trop pourquoi on dit ça.

Ensuite ça a été un véritable sketch ! On est passé par tous les chiffres, 1 200 000 VND, 800 000 VND, 600 000 VND… enfin, que des sommes bien plus grosses que celles qu’on a payées jusqu’à présent.

Pas de bol, on connaît le système. Le chauffeur ne voulait rien savoir, vu mon état de nervosité de ces derniers jours, j’ai perdu patience… il ne voulait pas nous laisser sortir, il avait verrouillé les portes… j’ai donc commencé par sortir par la fenêtre !

Une fois en dehors de la voiture, la négociation continue de plus belle. C’est pourtant simple, sur les « taxi meter » les tarifs sont affichés sur le véhicule, il suffit donc de faire une simple multiplication du nombre de kilomètre par le prix au kilomètre… mais non ! Il essayait quand même de demander un peu plus ! Après de longues minutes… on finit par payer le prix réel qu’on avait calculé.

On retourne à la pizzeria de la veille, puis on va récupérer le téléphone. Tout à l’air bon, c’est mon sauveur lol

On teste quand même plusieurs fois à la pizzeria, pour être sûr, comme ça si jamais il y a quelque chose qui ne va pas, on peut lui redonner dans la foulée. Mais heureusement, ça maaarche youpiiiiii !!!!!!!

Trop heureux, on profite du repas.

On retourne retirer encore pour être tranquille jusqu’à l’avion.

Puis on choppe un taxi, on demande le tarif, il nous répond qu’il y a le compteur, il a l’air réglo, donc on monte dans son véhicule.

On rentre sans encombres et sans avoir à négocier quoi que ce soit ouf.

On a travaillé toute la fin de journée, puis on a préparé nos affaires pour l’avion.

On a mangé des nouilles en boîtes, et elles étaient étonnement très bonnes ! 

On s’est couché assez tôt ! Demain c’est avion !!!!

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *