Busuanga, et Coron Island

Jour 1, arrivée et réservation des activités

Nous voici donc arrivés sur l’île de Busuanga, dans la ville de Coron précisément, en fin de matinée vers 11h.

Je me sens enfin mieux et nous avons hâte d’arriver à l’hôtel.

A la sortie du port, des tas de locaux attendent aux aguets les touristes fraichement arrivés. Il y a tellement de monde que nous parvenons difficilement à passer. Je suis assez saoulée car depuis le début du voyage nous n’avions pas senti ce rapport touristique fric/locaux. Vu que Coron est bien plus visité, évidemment les locaux en profitent.

On essaie de s’extirper de la foule, mais on nous suit. Au final on demande à un chauffeur combien ça coûte pour aller à la Natura Resort. Il nous donne un prix bien trop élevé en justifiant que c’est à 7km. Or j’avais regardé avant, c’était à 4 km à peine, pas de chance pour lui. On baisse à fond le prix et on se retrouve à payer 200₱ la course. On arrive au fin fond de la campagne, loin de toute civilisation avec le chant des coqs et autres animaux de la ferme.

L’hôtel est vraiment magnifique, calme et reposant. Nous attendons pour avoir la chambre. On nous installe et on découvre une super chambre avec lit typique en bois. On décide de déposer les affaires et de repartir en ville pour réserver la plongée, puis les excursions dans les iles !

On demande à l’hôtel un tuk-tuk pour descendre, et on donne l’adresse du centre de plongée conseillé par Julien (notre instructeur de plongée à Palawan). Arrivé sur place on rencontre le gérant, adorable, qui nous book trois plongées épave/lac pour le jeudi ! On a pris les dernières places, quelle chance !

Puis on décide de marcher jusqu’à l’association Calamian Boat, où on voit directement avec les commandants des bateaux pour réserver les tours. C’est du sur mesure ! On paye la loc, les repas (en option), le kayak (en option également) et les entrées des parcs choisis !

On rencontre Ryan, qui nous paraît super sympa et on décide des endroits à voir sur les deux jours souhaités.

On réserve, et on file à l’hôtel pour profiter de la piscine.

Le chemin est vraiment tout cabossé mais c’est agréable d’être loin de tout au final.

On arrive, et hop direct dans la piscine !!!! Quel bonheur cet hôtel !!! On s’y sent vraiment bien !

On se douche, puis on décide de manger au restaurant de l’hôtel. J’ai pris que du riz pour être certaine de ne pas agresser mon ventre encore. Lionel a pris un curry coco qui avait l’air super bon.

L’hôtel est vraiment très joli et de nuit, des lumières partout et une ambiance calme et agréable.

Pour une fois on va au lit de bonne heure.

Jour 2, tour en bateau dans les îles.

Premier levé à Coron, une nuit pas trop mauvaise, Go le petit déjeuner. Je n’ai rien avalé car j’avais trop peur encore d’être malade mais Lio semble s’être régalé.

Nous partons pour le port où nous attend Ryan pour la première journée de sortie en mer.

Nous patientons le temps qu’il achète nos billets d’entrées aux parcs. Puis nous découvrons notre petit bateau sympa et le commandant de bord.

Pour cette journée nous avions choisi de voir : Siete Pecados, Kayangan Lake, Vivian beach, Green Lagoon, Twin Lagoon, Coral Garden, CYC beach.

Premier arrêt : Siete Pecados, Lionel est parti avec Ryan en snorkling, moi j’ai dormis sur le bateau ^^. Il y avait beaucoup de courant apparemment et Lio en a bien chié. Mais j’étais rassurée car il était accompagné.

Second arrêt : Kayangan Lake. Un des endroits les plus touristiques des îles Coron. Nous avons fait la queue pour prendre la photo au point de vue, puis sommes allés dans le lac. C’était joli mais bien trop blindé de monde, dommage. L’eau était fraiche ^^ En repartant on a pu admirer le paysage sublime entre la roche et l’eau turquoise. C’était vraiment beau.

Troisième arrêt : Vivian beach pour déjeuner. Plage paradisiaque, eau turquoise, personne, le pied. Je n’ai presque pas mangé par peur encore une fois. Nous avons bien pu nous reposer sur cette superbe plage jusqu’à ce que le monde arrive. Nous avons repris le trajet lorsque ça devenait trop blindé.

Nous sommes partis direction Green Lagoon où nous avons pris le kayak pour se balader. C’était très compliqué de revenir car il y avait énormément de vent et de vague. Nous avons cru ne jamais pouvoir passer la corniche tellement c’était difficile. Le lagoon valait le détour, c’était superbe et il n’y avait absolument personne. L’eau était turquoise et translucide ! Une beauté.

 

Puis nous sommes allés au Twin Lagoon. L’endroit le plus connu de Coron, que l’on voit partout sur internet avec des gens qui se filment montant des escaliers pour après plonger dans l’eau turquoise. En fait il s’agit de deux lagons reliés par de la roche. On peut passer au-dessus ou en dessous. Nous y sommes allés en Kayak (c’était plus simple, nous étions à l’abri du vent ^^). Et je vous laisse deviner par où a voulu passer Lio….. Évidemment par en dessous. J’étais assez négative en pensant qu’on ne passerait pas, mais au final sans encombre avec la super dextérité de Mr.

Nous avons fait le tour des deux, mais ça ne rivalisait pas avec le Big Lagoon d’El Nido.

Une fois à bord, il nous restait du temps pour aller ailleurs. On a décidé d’aller à  CYC beach, où il y avait énormément de vent. Ce n’était pas des plus agréable du coup nous sommes rentrés.

On avait trop envie de voir le couché de soleil ici aussi, du coup d’après les bons conseils du centre de plongée donnée la veille, nous sommes allé au Hop Hostel, qui possède une terrasse sur le toit d’où l’on a une vue presque à 360 degrés. Nous avons pris un verre, puis profiter de ce superbe paysage.

Une fois le soleil couché, nous avions faim ! Alors direction le Winni’s restaurant conseillé par le guide Lonely Planet. Un petit resto typique, bon et pas très cher. J’ai mangé des bolognaises, et Lionel du poisson.

Nous sommes alors retournés à l’hôtel en essayant de prendre un tuk-tuk, ce qui n’était pas aisé le soir car aucun ne voulait prendre la route de nuit là-bas. Au final on en trouve un, on négocie le prix, il nous dit non. Tant pis on tente un autre. On finit par trouver pour notre prix !

Bien arrivés, une bonne douche et au lit car demain c’est plongée !!!!!!!

Jour 3, Notre première plongée épave !

On se lève tout excité par cette journée qui s’annonce trop bien ! Petit déjeuné (toujours pas pour moi qui ne veut pas prendre de risque).  Plonger pour voir des épaves a toujours été un de mes rêves, donc là c’était vraiment une journée que j’attendais avec impatience.

C’est parti ! Direction le centre de plongée Corto Divers.  Nous sommes très bien accueillis par notre Dive Master (Carlo). On teste le matériel et c’est parti. Nous ne sommes que tous les deux sur le bateau, ça c’est une bonne surprise !

Première plongée : Baracuda Lake. Ce lac a la particularité d’être de plus en plus chaud en fonction de la profondeur. La première couche est une couche d’eau douce à 28 degrés. Puis en descendant la température augmente jusque 38 degrés. C’est impressionnant. Il n’y a rien de spécial à voir mais c’est saisissant comme sensation.

(photo d’internet car nous n’en avons prit aucunes)

Seconde plongée : Olympia Maru, Cargo de l’armée impériale Japonaise coulé le 24 Septembre 1944 par l’armée Américaine dans la baie de Coron. Situé à 21/22 mètres de profondeur. Beaucoup de coraux ont investi les lieux. C’était génial et le bateau était plutôt bien conservé.

Troisième plongée : Moranzan Maru, Cargo de l’armée impériale Japonaise coulé le 24 septembre 1944 par l’armée Américaine. Située à 12/25 mètres de profondeur, c’est une épave dans laquelle on peut explorer l’intérieur. Elle est moins bien conservée mais le fait de pouvoir y entrer est un plus. Nous ne pensions pas pouvoir le faire, pourtant le Dive Master nous y a bien amené ! C’était exceptionnel !!!!! J’étais tellement excité que j’ai grillé très rapidement toute ma bouteille d’oxygène ^^ évidement nous sommes donc remontés au bateau plus rapidement que prévu. Mais c’était dingue !!!! Une expérience hors du commun. Entrer dans le noir, avec la lampe torche, voir ces portes, échelles, ces fourneaux encore en assez bon état, impressionnant !

Nous avons aussi pu observer un hippocampe, moi qui rêvais aussi d’en voir en milieu naturel, voilà qui est fait 

On rentre de cette plongée émerveillé et décidé à passer l’Open Water Advanced pour aller encore plus loin dans les épaves.

Très fatigués, nous retournons directement à l’hôtel pour profiter du cadre.

Au bord de la piscine nous rencontrons un couple de français aussi en voyage à Coron, Elise et Cyril. Nous avons bien sympathisé et discuté, du coup, nous avons dîné ensemble au restaurant de l’hôtel.

Après cette super journée, direction le lit pour bien reprendre des forces !

Jour 4, Balade dans les îles Coron

On se réveil doucement, pour aller au port récupérer le bateau pour un nouveau périple avec notre commandant Ryan. Mais d’abord petit déjeuner agréable avec le chant des oiseaux ! Aujourd’hui c’est la dernière journée complète… Un peu de nostalgie, on n’a pas envie de partir….

Une fois arrivé au port on embarque et direction de Coron Island. Plusieurs arrêts : Smith Beach, Skeleton Wreck, Atwayan Beach, Twin Peaks, Banol beach.

On arrive de bonne heure sur Smith Beach. Il n’y a absolument personne à part nous.  Lionel part avec Ryan en snorkling voir les tortues, moi je reste sur la plage pour prendre des photos et me reposer. Lionel revient essoufflé, mais content, il y avait deux grosses et belles tortues. Elles étaient assez loin apparemment, mais Ryan a pris la Go Pro et a réussi à les rattraper ! Du coup on a de super clichés.

Cette plage est paisible et on peut voir l’eau changer de couleur en fonction de la position du soleil. On n’avait pas envie de bouger lol

Second arrêt : Skeleton Wreck. Un endroit où l’on peut voir une épave en snorkling. Lionel est allé tâter le terrain, mais au final il a dit que ça ne valait pas ce qu’on avait fait la veille, du coup je ne suis pas allée à l’eau. Lui est encore partis avec Ryan voir des bancs de poissons et l’épave. Moi je bronzais tranquillement sur le bateau ^^

Puis vient l’arrêt pour déjeuner. Sur la plage d’Attwayan. On arrive tôt et il n’y a encore presque personne. Ryan nous apporte à manger et nous profitons pleinement de cet endroit paradisiaque pendant une bonne heure, voir deux.

Ensuite nous sommes remontés sur le bateau, direction Twin Peaks pour du snorkling. Lionel est vite revenu, car il a de nouveau croisé le serpent rayé, deux fois, donc par prudence il est remonté à bord du bateau.

On est allé passer la fin de journée (dernière journée) sur la plage de Banol, une plage pas mal connue pour ses vidéos en drone (rocher avec cabanes incrustées). Une très jolie plage qui n’était plus blindée quand on est arrivé. On a fait des photos, puis on est allé se poser sur la plage pour se détendre et profiter des derniers instants. Nous nous sommes bien baignés, et on n’arrêtait pas de se dire « on ne veut pas partir ». Un moment encore magique qui cloue la fin de ce voyage de la plus belle manière.

Il est temps de rentrer à l’hôtel. Sur le chemin Lio ne se sent pas très bien, il a mal au ventre. Une fois arrivé, le verdict tombe, il est bien malade. Ça a duré toute la nuit. Ce n’était pas évident car le lendemain on devait repartir pour rentrer en France. On espérait que ce soit juste passager.

Jour 5, Départ pour Manille pour revenir en France

 On se réveille tôt car nous avons notre vol à 11h pour Manille. Un taxi doit passer nous prendre pour aller à l’aéroport mais Lio ne va vraiment pas bien. Il est très malade et on ne sait pas si on pourra aller jusque là-bas.

Le chauffeur arrive en retard sur l’heure qu’on avait prévue à la base. Et en plus il est passé récupérer d’autres personnes…. C’était compliqué au niveau du timing. Le conducteur roulait vraiment très mal, j’ai fini par être très mal aussi. Nous arrivons à l’aéroport, et là, une queue pas possible juste pour entrer dans le terminal. La fin d’enregistrement des valises approche et nous ne se sommes toujours pas entrés. Je fais la queue seule car Lio n’est toujours pas bien.

Nous avons fini par entrer, et au comptoir d’enregistrement Lionel a fait comme un malaise. J’étais stressée pour lui mais aussi car si il était trop mal en point pour prendre le vol, la compagnie peut se donner le droit de refuser les passagers. On dit que c’est la chaleur et ça passe. On voulait au moins revenir à Manille.

On patiente à la porte d’embarquement et Lio fait des allers retours aux toilettes. Vient enfin notre tour d’embarquer. Le vol se passe bien.

Une fois arrivé à Manille, on se dirige vers le tapis des bagages. Elles passent, et là on se rend compte que le tapis ferme. On se dirige vers une hôtesse en demandant où sont passés les nôtres.  Elle nous explique qu’à cause de surpoids dans l’avion, nos bagages n’ont pas été mis dans ce vol, mais qu’ils arriveront avec le prochain vol qui est 4h plus tard. Nous sommes 5 passagers concernés. Certains ont une correspondance bien plus courte que nous, du coup pour eux c’est très compliqué.

On nous propose de remplir des documents pour faire suivre nos affaires dans le bon terminal. Mais une erreur est présente sur la feuille. Du coup par stress (et nous avions du temps devant nous), nous décidons de rester ici pour attendre le prochain vol ainsi que nos bagages.

Je peux vous dire que 4h dans un terminal d’arrivée c’est long, très long. Surtout quand vous avez ni à boire, ni à manger et que l’un d’entre vous est malade.

L’avion arrive enfin, et je me précipite vers l’entrée du tapis pour vérifier que nos bagages arrivent bien. Heureusement, car sinon ils seraient restés sur un chariot, pour partir vers un autre terminal. J’ai crié aux personnes de la compagnie de me donner nos deux gros bagages. Ce qu’ils ont fini par faire.

Heureusement nous avons tout récupéré. Nous pouvons donc aller au terminal de départ, manger et se reposer un peu.

Arrive alors l’heure du grand retour. Lionel va un peu mieux mais ce n’est toujours pas la forme. On apprendra 3 jours après qu’il avait choppé une bactérie l’avant dernier jour…

Ce voyage est donc finit, un superbe périple, entre découvertes, paysages de rêves et merveilleux moments à deux. Le voyage en couple c’est quand même aussi vraiment super chouette !!! Surtout quand on a les mêmes envies et la même mentalité.

Ça promet pour le tour du monde !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *