Boucle de Thakhek en moto, 3 jours de road trip

!!!!!! Les vidéos arriveront prochainement, le débit internet ne nous a pas permis de les télécharger !!!!!!!

On a fait la Boucle de Thakhek sur 3 jours, la boucle standard, avec une semie automatique 115 louée chez Wang Wang.


Mercredi 15 janvier 2020 

Le réveil sonne et c’est affreux, on a encore vraiment mal dormi. Le dos en vrac de chez vrac, les « boumboum » jusque tard dans la nuit, les combats de chiens de rue… bref un enfer. 

On a les yeux qui ne veulent pas s’ouvrir.

Et là Lio me dit qu’il a très très mal au ventre depuis le milieu de la nuit… et mince on doit partir en scoot pour trois jours…

Je flippe et on prend notre temps pour partir, il a très mal et n’est pas bien.

Je lui propose d’annuler et de décaler le départ, mais il refuse.

Je lui donne un médicament et à 8h on est parti. 

On prend la direction de la boucle. 

Premier arrêt

La Xieng Lab Cave

Une petite grotte cachée au fond d’un chemin. C’est très joli et paisible. Nous sommes seuls. Lionel ne va pas très bien, mais il décide quand même d’aller explorer la grotte pendant que j’attend à l’entrée.

Au premier abord, elle n’est pas très accessible sans se mouiller… il faut grimper un peu partout. Mais quand on arrive au bout, là on peut se baigner et traverser un petit bassin pour aller dans la nature derrière en ressortant. 

Il a prit de jolies photos, mais étant parti avec le sac à dos photo, il ne s’est pas baigné pour aller plus loin. 

On ressort de là, et on reprend la route. Direction le second arrêt. 

Il était tôt et le second arrêt n’était pas encore ouvert, on a donc continué jusqu’au troisième, qui était juste à côté :

Pha Nya In Cave

Une petite grotte sympa, décorée de fanions sacrés. 

La baignade est interdite car l’eau est sacrée. 

Il faut s’acquitter de 5 000 LAK par personne pour y entrer. Ensuite il faut monter les quelques marches sous le soleil. 

C’est à ce moment que Lio a un coup de chaud à cause du soleil, il est de plus en plus mal. 

J’ai peur pour lui et je lui dit qu’on va faire demi tour, mais plus têtu que jamais, il me dit que ça va aller. 

On prend le temps pour qu’il se repose, avant de redescendre. 

On retour au second arrêt initialement prévu, qui est désormais ouvert :

Tha Falang

Une petite rivière entre les roches. Quand on arrive il n’y a personne, on en profite pour s’installer dans un cabanon au bord de l’eau. On commande à boire et des frites pour moi, pensant que la consommation était obligatoire. 

En fait pas du tout, il fallait juste payer un droit de siège de 50 000 LAK ! Rien que ça ! Mais on accepte car Lionel est vraiment mal. 

On reste une bonne heure sur place. Je redemande à Lio s’il est sûr que ça va aller… bon vous connaissez la réponse ! 

On reprend donc la route. Direction le quatrième arrêt !

Tham Nang Aen Cave

Un endroit qui est décrit comme kitch car c’est une grotte illuminée avec des spots de couleur. 

On s’y arrête quand même, et à l’entrée on voit deux tarifs : avec et sans un tour en bateau. Préférant regretter de payer pour rien plutôt que de passer à côté de quelque choses, surtout pour une différence de 20 000 LAK par personne, on décide de prendre le tour en bateau. 

On dépense donc 50 000 LAK par personne pour l’entrée. On entre dans la grotte et on est suivi par un local, munit d’une pagaie et de deux gilets de sauvetage. 

Première impression en entrant, la grotte est très grande. Elle est éclairée de plusieurs couleurs, mais ça va ce n’est pas si moche lol.

On part d’abord sur la droite, on peut remonter pour arriver à une sortie avec une jolie vue. 

Puis on revient et on part à gauche, c’est super grand et c’est très beau.

On arrive au niveau des bateaux, là on ne sait pas vraiment si on a prit l’attrape touriste ou pas. 

On négocie pour ne pas avoir les gilets, on grimpe dans le bateau et c’est parti !

Et là… la surprise phénoménale ! Personne n’en parle, pourtant c’était vraiment dingue !!!!!

On a navigué sur l’eau bien 15 minutes. 

C’était calme, on était seul, l’eau reflétait la roche. Sublime !

On arrive au bout de la croisière et le guide nous dit de descendre. 

Il allume et la on voit un chemin de marche. On monte, encore et encore, pendant 20 minutes. Et on arrive à un endroit vraiment sublime ! Une autre sortie avec de la végétation partout. Cerise sur le gâteau, nous sommes absolument seuls. 

La grotte est tellement immense que le guide en bas à l’air minuscule !

C’était fou !

Il y avait des toiles d’araignée partout, c’était flippant lol 

On redescend, pensant retourner directement au bateau… mais non, le guide nous dit d’aller à gauche. On ne savait pas pourquoi.

Au final il y a eu encore plus d’une heure de visite de la grotte. On a fait plusieurs galeries, on a descendu des escaliers avec des marches ajourées (parfait pour moi), et on est passé par de tous petits tunnels. C’était génial ! Et tout ça toujours seuls évidemment !!! 

On est revenu au bateau, et on a fait la croisière dans le sens inverse. 

Au total on aura passé 2h30 dans la grotte, totalement seuls ! 

On ne comprend pas pourquoi personne ne parle de ça, et pourquoi personne ne le fait ! C’est pas énormément plus cher, et pourtant vous en avez pour votre argent ! C’était merveilleux.

La plus grosse grotte qu’on ai fait jusqu’à présent ! (Et mieux que Konglor)

On était ravi, et à la sortie on a bu un verre. Lionel allait mieux, heureusement c’était un peu passé !

On décide de repartir car pas mal de kilomètre nous attendent encore ! 

On avait réservé pour le soir à la célèbre Sabaidee Guest House de la boucle. 

On a parcouru les kilomètres en s’arrêtant prendre de superbes photos. Les paysages étaient magnifiques. On n’a pas vu le temps passé !

Entre la roche, les rizières, les arbres dans l’eau… des paysages très riches !

Nous sommes arrivés vers 17h30 à l’auberge. Vu qu’on avait réservé, on a pu avoir un petit bungalow avec douche privés. Pour réserver, rien de plus simple, il suffit de contacter la Guest House sur les réseaux et de leur demander, c’est fortement conseillé car ils sont victimes de leur succès et affichent complet quasiment tous les soirs.

On s’installe et on découvre le charme du lieu ! On comprend pourquoi tant de gens y vont et y restent quelques jours ! C’est chaleureux et conviviale ! 

On prend un verre et là on discute avec une famille partie 21 mois à 6 ! Et oui ! Avec 4 enfant de 3 a 13 ans… ils sont courageux !!

On discute pas mal, et là le moment tant attendu arrive ! Le fameux barbecue dont tout le monde parle ! Un buffet à volonté excellent pour seulement 50 000 LAK par personne ! 

En effet, c’était délicieux ! Salade, crudités, pizzas, frites, brochettes en tout genre, pain, nems… il y en a pour tous les goûts ! Et tout est succulent ! 

Les garçons sont allés jouer à la pétanque, sur proposition du patron des lieux, un laotien adorable… un 2 contre 2 France versus Laos… qui s’est fini par un victoire écrasante… des locaux. Pendant ce temps là je suis allée discuter avec d’autres français en voyage !

Les desserts sont arrivés, c’était bon mais il fallait se dépêcher car tout a disparu très rapidement… 

A la fin de soirée on a appelé la maman de Lio pour lui souhaiter un joyeux anniversaire ! Mais la connexion était trop mauvaise donc l’appel a été assez bref !

On a passé une super soirée ! 

Direction la douche avant un dodo bien mérité et nécessaire… car demain la route continue !


Jeudi 16 janvier 2019

Le réveil sonne à 6h30 mais on le repousse ! 

Lio se lève en premier pour commander le petit déjeuner ! Il faut être car la quantité est limitée !

Moi je tarde un peu mais je me motive.

On retrouve tout le monde pour une grande tablée et on mange très bien. 

On pend ensuite nos affaires, on fait le check-out et on repart sur les routes. 

Le chemin est toujours aussi beau. On traverse des routes avec des lac de chaque côté, où on peut voir de nombreux arbres morts. C’est superbe à regarder. Mais quand on connaît la raison c’est moins chouette, les laotiens ont noyé ces arbres en créant un barrage un peu plus loin… dommage.

On remonte toute la route, avec beaucoup de stops photo tant les paysages sont à couper le souffle. 

On passe par les bouddhas sculptés dans la roche mais on ne s’arrête pas, c’est en plein virage et sans dégagement, donc beaucoup trop dangereux avec les camions qui passent à toute vitesse. Je filme juste histoire d’avoir quelques images. 

On a fait un peu moins de 100 km pour arriver à la Cool Spring, notre seul arrêt de la journée. Nous y sommes arrivés à 10h40. Il n’y avait personne ! C’était beau et calme. 

On a pu prendre pleins de belles photos.

Lionel est allé dans l’eau pour se rafraîchir alors que moi je n’avais pas bien chaud et j’avais la flemme lol

Puis est arrivé quelques occidentaux, suivis de jeunes locaux qui sautaient dans l’eau de partout, depuis les rochers et les arbres. Ensuite un autre groupe de locaux est arrivé avec une sono beaucoup trop forte…

C’est trop pour nous, donc on décide de partir. Au niveau du parking on recroise la famille de 6. On discute et on va tous ensemble déjeuner au bouiboui d’à côté ! C’était bon et pas cher une nouvelle fois. 

On se dit au revoir, ils vont se baigner, tandis qu’on s’en va reprendre la route.

Il nous reste 60 km à faire pour finir la journée aux portes de la Konglor Cave, on s’est arrêté pour profiter du paysage à plusieurs reprises encore.

On nous avait conseillé le Konglor Ecolodge pour la nuit, nous n’avions pas réservé, mais en arrivant tôt on a pu avoir une chambre privée avec salle de bain ! Trop cool !

On s’installe donc vers 16h, puis on va boire un verre ! 

On rencontre deux français et un suisse qui étaient également à la Sabaidee Guest House la veille, nous parlons toute la soirée ensemble.

Nous avons mangé ensemble aussi 🙂 c’était vraiment cool !

On rencontre tellement de monde c’est impressionnant ! 

Mais on ne tarde pas car la fatigue se fait sentir pour moi (et je devais écrire aussi) ce qui ne plait pas trop à Lionel qui serait bien resté plus longtemps… ce sera pour une prochaine fois 🙂


Vendredi 17 Janvier 2020

Nous nous levons vers 7h30 car nous voulions être à la Konglor Cave dès l’ouverture.

On fait le check-out puis on prend le scoot. Nous avions seulement 1 km, mais c’était plus simple pour partir après.

Évidement on doit payer le parking, 5 000 LAK par moto, puis on paye l’entrée, 65 000 LAK par personne, c’est assez cher quand même.

On nous donne des lumières et on doit laisser nos chaussures, on prend donc nos tongues.

On traverse la rivière, on passe par des endroits très sympas et on arrive dans la grotte.

Cette grotte est immense. On l’a traversé dans le noir sur un bateau à moteur, avec uniquement des frontales. Au début on trouve ça drôle, mais après quelques minutes on trouve ça dommage de ne pas pouvoir profiter de tout et de louper une grande partie de la grotte.

A l’aller on s’arrête dans une galerie pour observer les stalactites et stalagmites, c’est très joli.

Puis on remonte dans le bateau pour continuer.

On doit descendre à un moment pour que le chauffeur passe des rapides. Évidemment il a choisi un endroit beaucoup plus compliqué pour faire passer le bateau comparé à d’autres bateliers, résultat des courses Lionel a dû aider le batelier à tirer le bateau, le tout pieds nus sur la roche. Au final ils ont dû attendre l’aide d’un troisième homme pour réussir à faire passer le bateau.

Le gars nous fait remonter à bord à un endroit pas du tout praticable où l’eau était plus haute et où il y avait de grosse creuvasse dans l’eau.

Lio a failli tomber dans l’eau avec le reflex et le sac à dos… encore un mauvais point pour cette excursion.

On remonte heureusement sans gros soucis (Lio avait juste mal au pied).

On continue et puis on sort de cette grotte. La sortie est superbe car on tombe dans la jungle et c’est magnifique.

Nous accostons dans un petit village fait pour les touristes.

On prend un verre et parlons avec un local très adorable.

Un super moment qui passe vite. On regarde l’heure et il est déjà 10h25… ça fait plus de deux heures que nous sommes entrés dans la grotte…

On reprend nos affaires, on croise une vache très sociable et c’est reparti.

Chemin inverse beaucoup plus rapide car sans pause. Et là dans le bateau… une envie fulgurante de faire pipi, pourtant j’étais partie aux toilettes avant de prendre un verre.

Là je vous raconte pas l’enfer. Je profite plus et je me tord dans tout les sens…

Le trajet parait long 🙁

A peine arrivée, je laisse tomber Lionel pour filer aux toilettes. Lui a prit son temps pour faire plein de jolies photos.

Le décors était très agréable c’est vrai. La grotte aussi mais j’ai préféré celle du premier jour qui était plus calme et éclairée.

On regarde l’heure et là, douche froide… il est déjà midi. Autant dire que le planning de la journée tombe à l’eau. On voulait aller à un lac sur le chemin du retour. Mais vue l’heure, on n’aura jamais le temps d’y arriver assez tôt pour profiter. Du coup changement de plan. On prend notre temps, on retourne manger à la Guest House où nous avions dormis, on repart et on profite du paysage.

On s’arrête encore pas mal de fois.

Puis on vas boire un verre au point de vue magnifique sur la route. Ils avaient une tyrolienne géante mais pas le temps pour la faire… dommage (il y avait tout pour Lio, pas pour moi, car c’était perché dans les falaises…).

On repart et on arrive à un endroit digne de Jurrasic Parc. C’était mystique et digne d’un film d’aventures. On a adoré le paysage et on s’est pas mal arrêté.

Puis vient le tour de la fameuse route nationale… Beaucoup de gens ne font pas la boucle en entier, mais reviennent sur leurs pas au bout du troisième jour à cause de cette portion inintéressante de nationale. Bon, c’était seulement 1h30 donc ça se fait. 

Cette boucle était vraiment géniale et magnifique. Des paysages à couper le souffle. Nous ne regrettons pas notre choix, en revanche on aurait dû le faire sur 4 jours pour avoir encore plus de temps sur la route. Mais nous ne referions pas la boucle dans l’autre sens comme beaucoup font après le deuxième jour, ils repartent en arrière. La route est très belle sur la boucle standard, et la nationale ce n’est pas si affreux.

On arrive à 17h30 pour rendre les scooters. On part manger au Six Friends, les cocktails étaient bien moins bons. Attention si le gars des cocktails n’est pas là, prenez un jus simple car il sera raté sinon. 

On a bien mangé et on retourne au loueur pour débuter la longue attente. 

En effet on avait réservé un bus de nuit pour Paksé.

Le loueur accepte qu’on reste dans les locaux, qu’on utilise les toilettes, ça c’est top, du coup on n’a pas eu besoin de payer une chambre.

Je colorie, pendant que Lio flâne sur son téléphone, se balade, et tourne en rond.

Pour moi le temps est passé vite. 

Arrive 00h30, l’heure du départ de Wang Wang. 

On prend les affaires, on monte dans le camion de Wang Wang et on vas au point de ralliement. Ce n’est pas la gare de bus mais un arrêt sur la route directement. Un premier bus s’arrête, mais ce n’est pas celui là. Un second arrive et c’est lui. J’étais toujours stressée de ne pas avoir de place et d’avoir attendu pour rien.

On voit beaucoup de gens descendre et on se dit que probablement on pourra monter. Wang Wang nous dit que tout est bon et nous laisse. On a un moment de flottement où on ne sait pas trop quoi faire, les affaires sont au sol, et le mec nous dit de monter sans nous dire où nous mettre.

On grimpe et on trouve une place en haut… une petite couchette confort pour tout les deux. Cool.

On s’installe et c’est parti. 

On pensait être partis pour 7-8h de bus… mais non ! Ça on l’a su après. En fait on a mit seulement 4h.

On arrive vers 05h40 à Paksé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *