Bagan, une ville envoûtante


Jour 1, Dimanche 15 Décembre 2019 :

Nous arrivons donc à 4h à l’arrêt de bus de Bagan, une heure d’avance par rapport à l’heure prévue.

Nous sommes immédiatement encerclé par tous les taxis possibles et imaginables. Il y a tous les prix, on nous propose un premier à 17 000K chacun pour aller jusqu’à notre hôtel, ce que l’on trouve beaucoup trop cher. Nous refusons et on nous propose un second prix, cette fois c’est 7 000K par personne.

Dans le bus il y avait un américain nommé Dale qui était proche de notre hôtel, nous avons donc décidé de partager le taxi à trois, mais pas de prix dégressif pour autant. J’avoue que nous avions un peu la tête dans le cul et pouras forcément envie de réfléchir à combien ça devait coûter en réalité, nous nous sommes faits avoir, nous en avons conscience mais parfois ça arrive.

Nous grimpons dans le taxi et sur le chemin Dale négocie avec le chauffeur pour aller voir le lever du soleil. Il nous demande si nous sommes aussi d’accord et Lionel pense que c’est une très bonne idée vu que nous sommes déjà levés. Du coup c’est parti pour 5 000K de plus chacun. Il accepte de nous déposer à un endroit pour voir le lever du soleil et de revenir nous récupérer après. Nous avons été une fois de plus complètement stupides car il nous a déposé à un endroit que nous ne connaissions pas et il est reparti avec nos gros sacs dans le coffre, en nous disant qu’il reviendrait plus tard nous chercher. Et oui… si on avait été ailleurs on se serait fait complètement avoir, heureusement pour nous, il était quand même honnête.

Nous montons à la petite butte et nous nous rendons vite compte que le lever du soleil se fera du côté où on ne voit aucune pagode… dommage pour les photos. Il nous avait aussi proposé de nous emmener dans une tour où il fallait payer 5$ l’entrée, mais nous trouvions ça beaucoup trop cher.

Après quelques minutes de tranquillité sur notre petite colline, un bus remplis de touristes chinois arrive, et là c’est le bazar… beaucoup de bruit et beaucoup d’agitation… tout ce qu’on déteste, surtout d’aussi bonne heure.

Ça devient compliqué de prendre des photos malheureusement, car ils sont partout, ça ne nous avait pas manqué les zones touristiques.

On finit par voir le lever du soleil et de l’autre côté on voit les montgolfières s’élever dans le ciel, au-dessus des pagodes, ce qui donne un effet très joli. On a réussi à prendre quelques photos et nous avons attendu plusieurs minutes que tout le monde s’en aille, et là nous avons continué à regarder le spectacle.

Nous décidons de décoller et de partir pour notre hôtel afin de déposer nos affaires. On arrive d’abord à l’hôtel de Dale, et ensuite le nôtre quelques minutes après.

La dame de l’accueil est vraiment très agréable, elle nous explique que nous avons le droit de choisir notre chambre car nous restons six nuits. Elle nous en propose deux, une au rez-de-chaussée et une à l’étage. On visite celle de l’étage puis celle du bas, et la femme nous précise que celle du bas a une meilleure connexion wi-fi que celle du haut, vu que nous devrons bosser sur le blog nous choisissons celle du bas. Elle nous précise que s’il y a quoi que ce soit, nous pourrons changer de chambre, ce qui est plutôt très commercial.

Elle nous explique aussi qu’il y a des E-bike à louer (en fait ce sont des scooters électriques), elle nous donne les tarifs. Nous savions aussi qu’il était possible d’en louer dans la rue, juste en face de l’hôtel. Le prix était légèrement plus bas, donc on pense louer dans ce petit commerce.

Maintenant que nous sommes installés nous donnons notre linge à laver et puis nous nous mettons à bosser encore pour pouvoir être dans les temps.

Le midi nous allons déjeuner au Élodie restaurant. Poulet curry pour Lio et porc curry pour moi, c’était très bon. 

Nous rentrons pour travailler encore mais je ne suis pas très efficace. Un peu fatiguée …

En fin d’après-midi nous décidons d’aller louer le scooter dans la rue, pas à celui d’en face mais un peu plus loin, à la personne qui était adorable et dont les scoots avaient l’air en meilleur état. Ce qui s’avoura être une super affaire car nous avons négocié les prix et il a toujours été à nos soins. Nous le recommandons ( cicciobello, San tun)

Nous contactons l’agence de montgolfière, car oui, c’est notre cadeau d’anniversaire à tout les deux 😍, pour leur donner le nom de notre hôtel et reconfirmer notre présence.

Puis on décide d’aller dîner, au 7 sisters. Carbonara pour moi et poulet crispy sauce Thai pour Lio. Mes carbo n’en était pas vraiment car il y avait des champignons et des poivrons dedans, mais c’était très bon. Pour Lio c’etait délicieux mais très épicé lol ^^

Nous rentrons pour travailler encore avant d’aller se coucher.


Jour 2 – Lundi 16 Décembre 2019 :

On se lève à 5h du matin pour pouvoir assister au lever du soleil. La veille sur Instagram j’avais repéré un super spot qui paraissait facilement accessible.

Une fois sur place, on recherche sur quelle pagode on peut monter. Et surtout je recherche à quel endroit les montgolfières vont passer. Après quelques minutes je trouve enfin la pagode parfaite et nous grimpons plutôt facilement.

Il y avait déjà un peu de monde sur une autre pagode en face, un peu plus grosse, mais qui paraissait plus difficile à escalader.

Il y avait aussi des gens sur le sol, de quoi gâcher un peu les photos. 

On commence à voir les montgolfières s’envoler, mais pas de chance le vent les ont emmenées dans l’autre sens, du coup elles sont passés derrière nous plutôt que devant nous, donnant un moins bon angle de vue pour les photos.

Malheureusement avec la météo c’est comme ça, parfois il fait beau, parfois il fait moche et parfois le vent souffle dans un sens ou dans un autre.

Nous avons réussit à faire quelques photos sympa.

Nous avons quand même bien profité de cemoment qui était assez exceptionnel, voir les montgolfières passer aussi proche de notre tête, et nous avons aussi pris de magnifiques photos.

Nous rentrons à l’hôtel pour prendre le petit déjeuner qui n’était pas le meilleurs de ceux qu’on a mangés, mais il faisait quand même le travail.

Et puis on repart direct pour visiter les temples les plus connus : Shwe Zi Gone, Htilominlo et Ananda .

De très jolis temples vu de l’extérieur, mais à l’intérieur ils sont tous à peu près similaire.

Le midi nous partons déjeuner au restaurant Black Bamboo, un restaurant vraiment très mignon tenu par une française expatriée, proposant des plats européens très bons mais beaucoup plus chers que la normale.

Nous prenons tous les deux un poulet cordon-bleu avec des frites accompagné par des jus de bananes pressées, et cerise sur le gâteau, des glaces maisons pour le dessert.

Délicieux !

Nous rentrons à l’hôtel pour nous reposer un peu car le lever a piqué, du coup nous sommes fatigués.

Nous repartons aux alentours de 16h30 pour aller assister au coucher du soleil. Nous avions repéré sur Internet un endroit où il était possible de le voir depuis une pagode, alors nous avons pris cette direction.

Mais une fois sur place, les locaux nous disent que l’on ne peut plus grimper, c’est interdit… on ne sait plus vraiment quoi faire.

C’est à ce moment-là que nous croisons Minhminh, un local sur son scooter qui nous demande si nous voulons voir le coucher de soleil.

Évidemment on lui demande combien ça coûte, car on se doute que tout n’est pas gratuit. Il nous explique que c’est gratuit, mais qu’il faut juste regarder ses peintures, et qu’il n’y a aucune obligation d’achat ensuite. Nous avons eu un bon feeling avec lui et nous avons donc accepté. Il devait nous montrer un spot de lever de soleil et un spot de coucher de soleil.

Nous allons en premier au spot du lever de soleil, où il nous emmène à un petit temple dans lequelle nous pouvons monter avec des escaliers, du coup je le note directement sur Maps.me.

Et puis nous filons à la pagode du coucher de soleil. Une fois sur place, il nous montre évidemment ses peintures et nous craquons pour une d’entre elles qui était vraiment très belle. Ensuite nous montons sur le temple (car en fait ce n’était pas une pagode), où il y avait déjà une dizaine de personnes, et on profite de la vue en prenant des photos. Ce coucher de soleil était exceptionnel, la luminosité dans le ciel était magnifique et nous avions un temple juste en face dans lequel se cacher le soleil une fois couché.

C’était magique.

Par contre la descente était beaucoup moins marrante, car pour le coup c’était vraiment de l’escalade et ce n’était pas forcément évident, j’ai mis pas mal de temps à descendre mais j’ai réussi avec le cœur qui battait à 1000 A l’heure.

Nous sommes heureux d’être tombé sur lui car nous n’aurions jamais trouvé ces spots tout seul.

Cependant un peu plus tard sur le chemin pour rentrer, lorsqu’on s’est arrêté pour prendre des photos des pagodes avec les belles couleurs du ciel, une autre personne nous a proposé des tableaux à vendre, et là on s’est demandé si c’était vraiment réel ou pas. Car il nous avait dit que c’était lui qui avait fait les peintures. Nous nous sommes posés la question pendant une journée, et le lendemain nous avons compris qu’en fait ici, tout le monde peint, c’est dans la culture et ça se transmet de génération en génération. C’est très traditionnel ici.

Le soir nous allons dîner au Ma Mae Naing, ce n’était pas super cher et c’était bon.

Très fatigués, nous rentrons et nous nous couchons directement.


Jour 3 – Mardi 17 décembre 2019

Nous nous levons une fois de plus très tôt… à 4h30. Sauf que ce matin c’est quelque chose de spécial qui nous attend, nous avions réservé pour nos anniversaires un vol en montgolfière, une première pour nous deux.

J’étais quand même très stressée à l’idée de le faire car je ne savais pas à quoi m’attendre, et ayant le vertige j’avais un peu peur.

La navette nous récupère à 5h15 pour aller au point de décollage, évidemment elle roulait n’importe comment et je me suis dit « super ! », je vais déjà être malade avant même d’avoir décollé.

Nous arrivons sur place, et on découvre un super petit déjeuner au chandelle. Malheureusement j’étais tellement stressée que je n’ai rien pu avaler, alors que Lio s’est régalé.

Nous avions réservé dans un petit groupe de huit personnes seulement, contre 16 en temps normal dans les montgolfières. Nous avons pris le pack Premium chez Golden Eagle Ballooning.

Il y avait des polonais, des japonais, des hollandais et nous 2.

Le pilote de la montgolfière vient alors se présenter et nous expliquer quelques petites choses à savoir, et puis direction la montgolfière.

Nous pouvons alors profiter de la mise en place de la montgolfière et du gonflage de celle-ci.

C’est assez impressionnant de voir le ballon de plusieurs mètres de haut se gonfler au-dessus de nos têtes.

On nous donne le feu vert pour monter dans le panier, quelques secondes après c’est le décollage.

Contre toute attente je n’ai pas du tout eu peur, ni le vertige, j’etais extrêmement bien et c’était juste génial.

Nous avons volé environ une heure au-dessus des temples avec la vue sur le lever du soleil. Nous avons profité de la vue sur Bagan qui était juste sublime.

C’était vraiment un moment unique et parfait, nous étions sur notre petit nuage, tellement heureux, quel beau cadeau !

Nous atterrissons au niveau de la rivière, sur un banc de sable, où nous attend un super repas de petit déjeuner, encore, et une coupe de champagne.

Nous avons aussi eu le droit à un gâteau d’anniversaire pour l’occasion, et a un joli bouquet de fleurs chacun. Ça nous a énormément touché.

C’est un moment qui restera gravé à jamais dans nos mémoires.

Nous avons pu discuter avec le pilote de la montgolfière, nous avons appris que c’est le meilleur conducteur du Canada et qu’il participera l’été prochain au championnat du monde, rien que ça.

Nous avons donc fait les paparazzis et pris des photos avec lui.

De retour à l’hôtel nous avons petit déjeuner, et oui encore, car ici on ne fait que manger !

Et puis nous avons décidé d’aller visiter le vieux Bagan.

Nous avons fait les temples : Gawdawpalin, Mahabody, Kyaung Mimalaung et Thatbyingyu.

Dans ce dernier nous avons fait la plus belle rencontre de ce début de voyage en Birmanie. Mwou Thant, un peintre traditionnel qui se situait dans une des alcôves du temple.

Grâce à lui nous avons compris que les peintures n’étaient pas une arnaque, mais que tout était bien réel et qu’elles étaient vraiment faites par eux à la main.

Pendant plus d’une heure il nous a expliqué les techniques et les produits qu’il utilise pour peindre. Nous avons beaucoup discuté avec lui et c’était vraiment très enrichissant culturellement. Évidemment nous lui avons acheté deux peintures car elles étaient aussi sublimes. Cette fois nous avons opté pour des « golden » peintures. Il s’agit de peintures faites à base d’or liquide, donc elles brillent énormément au soleil.

C’était vraiment une personne très calme, sereine, professionnel et pas un vendeur à la sauvette comme on a pu en croiser à Bagan.

Le midi nous sommes allés manger dans un restaurant végétarien : The Moon Vegetarian.

J’ai pris des pâtes tomate et Lionel un curry d’ananas.

C’était très bon.

Après manger nous sommes passés par la porte Tharabar, à côté du Golden Palace.

Nous sommes rentrés nous reposer un peu à l’hôtel, avant de ressortir pour aller voir le coucher du soleil depuis la rivière cette fois.

Nous avons essayé de retrouver le spot des montgolfières du matin, mais sans succès.

Nous avons fini au bord d’un tout petit chemin et de plantations, là où il n’y avait absolument personne afin de prendre quelques photos et repartir.

Je n’étais pas forcément à l’aise car j’avais peur qu’on soit au milieu des champs de quelqu’un et que cette personne ne soit pas contente, mais c’est vrai que la vue était très belle. Encore de superbes couleurs!

Le soir nous avons mangé au Black Roses des noodles. Une nouvelle fois c’était très bon.

Évidemment le soir en rentrant nous nous sommes écroulés de nouveau.


Jour 4 – Mercredi 18 décembre 2019

Aujourd’hui c’était mon anniversaire, mais nous n’avons pas fait grand-chose de spécial comparé aux autres jours, car en fait ici c’est tellement beau que c’est tout le temps nos anniversaires et Noël 😍

Encore un lever très matinal à 4h40 pour observer le lever du soleil.

Nous sommes allés au spot que MinhMinh nous avait donné le lundi.

Une fois arrivés sur place, il y avait déjà deux allemandes.

Quelques instants après, deux chinois nous ont rejoints, suivi d’une autre chinoise et d’une néo-zélandaise.

Nous étions tous en place, prêt à profiter du paysage, lorsqu’un policier est arrivé vers 6h15 du matin et nous demande à tous de descendre.

Oui maintenant, depuis le séisme de 2016, le gouvernement a demandé la fermeture de tous les temples et l’interdiction de grimper dessus.

Jusqu’au début de cette année c’était plutôt toléré et ils contrôlaient juste les billets d’entrée du site, sauf que maintenant si vous n’êtes pas avec un local, on vous dégage.

Comme il n’y avait aucun local avec nous, le policier nous a demandé de descendre, aucune négociation possible, pourtant j’ai essayé.

Une fois en bas, qui voyons nous arriver par miracle ? Minhminh !!! Notre sauveur !!!!

Il dit à Lionel que dans cinq minutes nous pourrons remonter, puis il se met à négocier avec le policier, sans trop savoir ce qu’il lui dit, celui-ci s’en va et nous avons le feu vert pour remonter.

Ni une ni deux, nous revoilà en haut, on replace le matériel, et enfin on peut profiter de cette superbe vue.

Encore un moment magique, car il y avait beaucoup de brume, ce qui donnait un côté mystique à ce lever de soleil.

Heureusement que Minhminh est arrivé, qu’est-ce qu’on l’adore ce type !

Le plein de photos fait, nous sommes allés au temple de Sulamani, un temple sublime, et très calme lorsque nous sommes arrivés, il y avait personne et nous avons pu profiter du chant des oiseaux et du calme de ce lieu culte.

Nous avons aussi passé une bonne heure à regarder les écureuils grignoter et courir partout sur le temple, un moment très agréable aussi.

Nous avons décidé de partir une fois que la horde de touristes arrivait dans le temple.

En sortant nous avons croisé une classe d’enfant Birman, trop adorable, on les a aidé à prendre une photo de groupe et ils nous ont tous remercié en nous sérrant la main! Très touchant!

Après cela nous avons décidé d’aller faire le repérage des petits temples que j’avais inscrits sur Maps.me, pour les levers et les couchers du soleil.

L’aventure commençait.

Oui car parfois sur les GPS c’est un peu du n’importe quoi, il nous disait de passer par des chemins qui n’existaient pas, ou alors de faire un grand détour alors qu’un chemin existait pour aller tout droit, c’était à ne rien y comprendre ! Mais on s’est vraiment bien marré. Nous sommes passés par des trous, des bosses, des chemins très étroits et même par des endroits avec énormément de sable. On gardera vraiment un bon souvenir.

Certains temples sont petits et peuvent être escaladés, d’autres possèdent des escaliers à l’intérieur, malheureusement la plupart ont été fermés. Il ne reste plus que ceux à escalader, en espérant ne pas se faire choper. Le repérage est donc un peu plus compliqué que prévu.

Le midi nous avons mangé proche de l’hôtel, au Mingalabar Food Corner. J’ai pris des crevettes et Lionel un fish curry. Pour l’anecdote, à un moment nous avons vu passer un poisson entier à côté de nous et nous avons eu peur que ce soit le poisson de Lionel, car il n’aime pas les manger entier, heureusement c’était pour un autre client.

Encore un bon resto, et pas forcément très cher.

Nous rentrons encore une fois à l’hôtel pour se reposer et faire une sieste.

Le soir nous sommes sortis au restaurant River Front, qui comme son nom l’indique, est au bord de la rivière. Il nous a offert une magnifique vue sur une pagode et sur le coucher de soleil.

Nous y avons finalement mangé des sortes de nuggets et des frites, c’était bon, mais par compte c’était très cher, ici on paye la vue évidemment. Mais ça en valait la peine vu la vue qu’on avait, c’était splendide.

Retour à la chambre pour dormir car là, nous commençons vraiment à être fatigués.


Jour 5 – Jeudi 19 Décembre 2019

Aujourd’hui c’est l’anniversaire de chéri, car oui nous sommes nés à un jour d’intervalle mais pas la même année.

Debout 4h40 encore une fois, on finit par s’y habituer, mais le réveil pique quand même.

Direction le spot de lundi pour espérer cette fois voir les montgolfières passer dans l’autre sens.

On ne perd pas de temps cette fois, on s’installe directement sur notre petite pagode, il y a beaucoup moins de personnes que le lundi, nous sommes une petite dizaine et les autres étaient sur la grosse pagode.

Nous profitons du spectacle malgré qu’il fasse plus sombre que l’autre jour, en grande partie à cause de la brume. Le pilote de la montgolfières nous avait appris que c’était la période où les locaux faisaient brûler les cacahouètes, et donc les fumées génèrent un effet beaucoup plus brumeux autour de Bagan.

Cependant c’était quand même vraiment très joli.

Nous sommes restés un petit peu après pour profiter de la vue et faire quelques photos, puis nous sommes rentrés petit déjeuner.

La veille nous avions dit à la directrice de l’hôtel que nous reviendrons pour le petit déjeuner, elle avait dû forcément préparer une surprise car elle le savait, mais finalement nous n’étions pas rentrés et on s’en voulait un peu, alors le jeudi nous avons décidé de revenir à l’hôtel quand même pour s’excuser.

Au petit déjeuner nous avons rencontré Ronan, un français et Waan, une thaïlandaise.

Ils sont vraiment adorables, on a pas mal discuté.

On repart pour continuer le repérage des temples, on rigole encore car on s’ensable ou on passe par des chemins improbables, mais c’est un peu ça ici et ça fait parti de l’aventure.

Lors de notre repérage, nous tombons sur un grand temple que l’on trouve très joli, évidemment après coup on se rend compte que c’est un des plus connus d’ici, nous avions prévu de le faire le lendemain.

Une fois sur place évidemment, on a fini par le visiter et c’était très bien car il n’y avait personne.

Il s’agissait de la Shwesandaw Pagoda ! 

Ce temple était, avant qu’ils ferment tous, le plus populaire pour voir le lever et le coucher du soleil. Car il a quatre escaliers de chaque côté, facilement accessible, il est très haut et offre une vue imprenable sur tout Bagan.

Malheureusement comme tous les autres, celui-ci a fermé. Mais peut-être que celui-là réouvrira un jour, une fois sa renovation terminée ! En revanche les autres temples sont fermés définitivement.

Nous sommes aussi allés repérer un endroit conseillé par des amis d’instagram! Superbe endroit!

Nous mangeons au deuxième meilleur restaurant végétarien de Bagan.

Le Khaing Shwe Wa, Lio a prit un curry de citrouille très épicé, et moi des nouilles simples, avec sauce sweet chili.

Très bon aussi et pas excessif. 

Après manger nous décidons d’aller visiter le musée qui est payant (5 000K par personne). En soit, il est très bien mais il n’y a pas beaucoup d’explications et pas beaucoup d’écriture en anglais, du coup après manger et avec la fatigue, c’est assez endormissant.

Nous avons lutté pour rester réveillés, donc à la fin de la visite direction l’hôtel pour se reposer.

Vers 16h30 nous décidons d’aller observer le coucher du soleil depuis une petite butte que nous avions repéré la veille.

Une fois sur place, il y avait un peu de monde mais pas trop non plus, et nous avons recroisé Ronan et Waan.

La vue était très jolie et agréable, nous sommes restés un petit moment là-bas. Et pour éviter de prendre les petits chemins de nuit, nous sommes rentrés juste à temps.

À notre retour à l’hôtel, on frappe à notre porte et là… surprise ! La manager nous avez fait livrer un gâteau d’anniversaire. Vu que j’avais loupé le miens la veille, elle en avait demandé un encore plus gros pour nous deux aujourd’hui. Il y avait écrit seulement Lionel sur le gâteau, mais c’est pas grave, c’est le geste qui compte. Ils sont vraiment très gentils et attentionnés dans cet hôtel.

Nous avons diner le soir au Mother’s House des shan noodles délicieuses, et pas cher du tout ! C’est le restaurant le moins cher que nous avons fait jusqu’à présent.

Retour à la chambre, pas le temps de dire ouf que nous dormons déjà.


Jour 6 – Vendredi 20 Décembre 2019

Debout 5h pour voir notre dernier lever de soleil ici.

Nous partons pour le spot d’Agathe et Cyril, deux voyageurs que j’ai connus par Instagram et qui ont fait le tour du monde un an avant nous. Du coup partage de bons plans, ils m’ont donné un des spots qu’ils ont fait et qu’ils ont adoré.

Nous l’avions repéré la veille et en effet il semblait être parfait.

On est arrivé en avance, on s’installe tranquillement quand à nouveau un policier arrive et nous dit de descendre. Nous étions seuls et pas avec un local, du coup c’était mort pour nous. Car ici, si on a bien compris quelque chose, c’est que si tu veux pouvoir transgresser les règles, il faut absolument être avec un local.

Une fois en bas, un local arrive et nous dit qu’il peut nous emmener à un autre spot très bien pour le lever du soleil, où il n’y a pas la police. Nous demandons le prix qui est de 5 000K, nous acceptons et nous partons avec lui.

Il nous emmène à un monastère délabré où la vue était vraiment vraiment vraiment très mauvaise. C’était un peu la douche froide, sachant en plus que ce que l’on n’avait pas compris, c’est que c’était 5 000K par personne. Première fois que nous nous faisons vraiment avoir dans ce pays. Dommage, mais on acceptait un peu à la va vite, sans trop réfléchir tellement nous étions déçus, et on ne va pas se mentir, aux alentours des 6h du matin, on n’a pas le même discernement.

On décide alors de repartir sur le premier spot du matin en espérant que le policier ne repasse pas et que l’on soit tranquille pour faire quelques photos.

Une fois sur place on voit des touristes qui sont sur la pagode que nous avions repérée, on leur demande alors comment ils ont fait pour ne pas se faire chasser, il nous explique qu’ils ont demandé à des locaux qui étaient à côté.

Du coup nous décidons d’aller leur demander s’il est possible de monter dessus aussi.

Le petit jeu habituel, il a dit « oui oui, vous pouvez y aller ! Par contre vous pourrez regarder mes peintures après ». Il insiste bien sur le fait que ce n’est pas obligatoire, et que si nous ne voulons pas acheter, il n’y a aucun problème.

On sent bien ce type, et on se dit que nous pouvons lui faire confiance, et puis je vous avoue nous avions trop envie de voir la vue depuis la pagode.

Alors on commence à grimper, je m’arrête au premier étage car j’avais peur, tandis que Lio va au dernière étage. Le local trouve ça dommage pour moi, alors il m’aide à monter au dernière étage, et la vue était effectivement bien plus belle.

Il était vraiment très adorable car il nous prenait des photos, il prenait aussi mon téléphone pour faire des panoramas, enfin nous avons bien rigolé avec lui.

Son nom est Kyaw .

C’était vraiment le plus beau des spots que l’on ait fait, car on voyait le lever du soleil avec les temples en ombre chinoise, mais aussi les ballons entre les temples, avant de les voir de près, c’était magique.

Nous avons vraiment bien profité de ce moment qui était exceptionnel. Nous remercions chaleureusement Kyaw, qui nous a permis de monter sur la pagode.

Lorsque nous étions dessus, le flic a débarqué de nouveau, et notre guide a dit en rigolant « Voilà ! Ça c’est la police. », et comme nous étions avec un local, il ne nous a rien dit et a passé son chemin. C’est donc vraiment aléatoire, et ils s’en prennent aux touristes seuls. Mais une fois qu’on a compris ça, et bien on sait qu’il faut être accompagné pour profiter au maximum des lieux les plus beaux.

Il finit par nous montrer ses peintures à la fin, il insiste vraiment sur le faite que nous n’avions aucune obligation d’achat. 

Il nous a raconté son histoire, que nous avons trouvé très touchante car comparé à beaucoup d’autres personnes de Bagan, il n’a pas eu la chance d’être dans une famille de peintres. Il vient d’une famille de fermiers, de pêcheurs, et son rêve était de devenir peintre. Un jour il a rencontré un touriste français qui lui a proposé de lui payer ses études de peinture, ce qu’il a accepté et qui l’a rendu le plus heureux possible. Il a finalement fait ses trois ans d’école, et il compte continuer sur deux autres années pour apprendre d’autres techniques de peintures.

Nous avons craqué encore une fois, mais pour une peinture en noir et blanc cette fois… bref, nous sommes faibles. En même temps on nous propose des peintures magnifiques qui sont toutes plus belles les unes que les autres, tout en sachant que j’adore les peintures… il est difficile de ne pas dire oui.

Nous nous disons au revoir et filons vers le dernier temple le plus connu, le Dhammayangyi.

Superbe temple !

Après ça nous avons décidé d’aller nous balader dans les chemins pour jouer un petit peu, car la veille nous avions vraiment adoré ça.

C’était donc parti pour quelques heures dans le sable, les bosses et les petits chemins. 

Parfois nous sommes passés par des chemins un petit peu trop dangereux, mais d’après Lionel ça passe !

Nous sommes retournés manger au Black Bamboo, des carbonara pour moi, un bœuf curry frites pour Lionel. Évidemment en dessert nous avons pris la spécialité du restaurant un nouvelle fois, les glaces maison. Toujours délicieux mais toujours très cher.

Nous sommes rentrés le ventre bien rempli à l’hôtel pour se reposer de nouveau car là, au bout du sixième lever aux aurores, on commence à être vraiment très fatigué.

Le soir nous ne savions pas trop quoi faire, si nous allions voir le coucher du soleil ou pas, finalement on s’est décidé à la dernière minute en se pressent pour aller au bord de la rivière, en espérant voir à nouveau le reflet du soleil dans l’eau… mais bien entendu ça ne se passe jamais comme ça.

Nous avons trouvé un nouveau chemin pour aller à la rivière, nous avons continué sur ce chemin et à un moment j’ai demandé à Lionel de s’arrêter, car il y avait beaucoup trop de sable pour que l’on puisse passer.

Mais vous comprenez, ça passe puisque les autres passent, nous aussi on passe.

Petit bémol, il avait oublié que les autres avaient pas des scooters électriques mais des mobylettes ou des motos cross.

Bien entendu nous nous sommes retrouvés ensablés, et nous n’avons pas vu le coucher du soleil car le bord de la rivière était bien trop loin.

On s’est retrouvé à faire demi-tour avec le scooter à la main, en le traînant, avant de tenter de repasser par le chemin pour rentrer.

Ce n’était pas gagné, mais heureusement nous n’avons pas trop galéré.

Évidemment à l’avenir, je n’écouterai plus jamais Lionel lol

Une fois de retour à l’hôtel, on croise Ronan et Waan, avec qui nous discutons encore un peu et à qui on propose d’aller dîner ensemble le soir.

Ce sont deux personnes vraiment intéressantes et agréables, avec qui nous avions envie de passer un peu plus de temps.

En voyage, c’est vraiment une question de feeling, on a rencontré plusieurs personnes, mais pas forcément avec qui nous avions envi de dîner ou alors de faire des activités.

Nous allons donc dîner au Delicious Restaurant tous les quatre.

Je prends des pâtes bolos et Lionel un porc curry.

Après ce super repas, on leur dit au revoir et on file voir les temples de nuit.

Certains étaient accessibles facilement, mais d’autres non car leur accès était déjà fermé au vu de l’heure tardive. On a quand même réussi à faire quelques photos malgré tout.

Cependant par moment nous avons eu quelques frayeurs à cause des chiens errants, qui sont un peu plus virulent la nuit par rapport au reste de la journée. Heureusement plus de peur que de mal.

Nous avons même réussi à faire quelques photos d’etoiles.

Puis retour à l’hôtel pour dormir à point fermé.


Jour 7 – Samedi 21 décembre 2019

Cette fois-ci, pas de lever de soleil, nous nous levons à 8h30 pour aller petit-déjeuner et dire au revoir à Ronan et Aan.

Vers 9h30 nous reprenons le scooter pour aller faire un dernier tour de Bagan. 

Dernière photo, dernier au revoir à ces temples perdus magnifiques.

Nous rentrons préparer nos sacs et puis c’est l’heure du check out.

Un peu triste de quitter cet endroit magique et cet hôtel chaleureux.

Mais de nouvelles aventures nous attendent.

On rend le scoot, dit aurevoir à notre ami San Tun!

À 14h30 c’est le départ, en tout cas pour aller au bus, direction Mandalay.

Nous arrivons à la gare de bus sans trop comprendre ce qui se passe, on se rend compte que le nom de la compagnie n’est pas la même que celle sur notre ticket de bus, mais bon ici apparemment ça ne choque jamais personne.

On s’installe dans le bus et partons avec une demi-heure de retard.

Heureusement dedans il y a la clim et les siège s’inclinent.

Je m’endors donc et je passe une bonne « nuit ».

Lionel lui regarde le paysage et écoute la musique.

Une fois arrivés à Mandalay, on reprend à nouveau une sorte de Tuctuc, direction notre hôtel.

On s’installe et puis on demande où est-ce que l’on peut manger. Malheureusement l’accueil nous répond qu’à cette heure ci, tout est fermé à part les petits vendeurs de rue. Bof on a un peu peur de tomber malade.

Nous décidons d’aller en repérage d’un restaurant que nous avons trouvé sur le guide, et sur le chemin on s’arrête dans un restaurant de rue pour prendre un repas. Nous avons dû choisir à la tête du plat, car nous ne comprenions pas le nom des plats… ce que nous avons choisi était très bon, mais très épicé.

Nous rentrons à l’hôtel et encore une fois on s’endort direct.

One thought on “Bagan, une ville envoûtante

  1. Justyna

    Magnifique !!! Les paysages à couper le souffle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *